/sports/opinion/columnists
Navigation

Chasser le petit gibier en famille

Le directeur de la réserve faunique de Mastigouche, Éric Harnois
Photo Julien Cabana Le directeur de la réserve faunique de Mastigouche, Éric Harnois (à gauche), a pris la pause avec son fils Jacob et quelques-unes des gélinottes que nous avons récoltées lors de notre sortie de chasse en quad.

Coup d'oeil sur cet article

LAC DES ÎLES | La chasse du petit gibier peut vraiment se pratiquer en famille. Nous en avons eu la preuve la fin de semaine dernière alors que nous étions dans la réserve faunique de Mastigouche. 

Nous avons chassé samedi avec le directeur de la réserve, Éric Harnois, et son fils, Jacob, dans le secteur du lac des Îles. J’ai pu constater le nombre assez imposant de jeunes et de familles sur le site.

« Chaque année, il y a un groupe d’amis qui réserve trois ou quatre chalets dans le secteur pour pratiquer la chasse du petit gibier, d’expliquer le directeur. Plusieurs d’entre eux viennent en famille et pratiquent aussi la chasse en famille. Nous vivons cette réalité depuis quelques années. C’est véritablement le moyen pour initier ses jeunes à la chasse. »

Les images étaient frappantes. On pouvait voir des gens qui chassaient en famille avec deux jeunes garçons à l’arrière de la voiture, ou encore une petite famille qui utilisait un côte à côte à quatre places pour se déplacer sur le territoire. Nous avons rencontré plusieurs chasseurs sur le terrain, dont un jeune homme dans la vingtaine, qui cherchait la perdrix un peu partout en forêt. Une petite famille était même sur place avec un jeune enfant dans une poussette. La maman suivait dans les sentiers avec la poussette alors que son conjoint chassait. Des membres de la colonie artistique étaient aussi sur place avec leur petite famille. Il y avait beaucoup de vie sur le site du lac des Îles.

Cette situation que nous avons vécue venait appuyer la thématique du dernier cahier de chasse du Journal qui mentionnait que la chasse du petit gibier était vraiment le meilleur moyen pour initier quelqu’un à la chasse.

TERRITOIRE ACCESSIBLE

Il faut dire ici que ce qui caractérise la chasse du petit gibier sur le territoire de cette réserve, c’est l’accessibilité.

« Nous sommes en mesure de satisfaire aux besoins de tous les amateurs, quel que soit le type de chasse qu’ils veulent pratiquer, d’expliquer le directeur. Le réseau routier permet de circuler en voiture et d’avoir de bonnes chances de récolter des oiseaux. Pour les amateurs de chasse à pied, nous avons des sentiers leur donnant accès à des sites qu’eux seuls peuvent atteindre. Quant aux amateurs qui veulent utiliser un quad ou un côte à côte, ils peuvent soit circuler sur les routes, soit profiter des sentiers qu’eux seuls peuvent découvrir. Certains amateurs chassent aussi avec leur chien. Il y en a vraiment pour tous les goûts. »

Effectivement, nous avons été à même de constater que le directeur disait vrai. Après avoir parcouru certaines routes où nos chances étaient très bonnes, nous avons pu circuler dans des sentiers de l’arrière-pays, où les perdrix aiment se cacher. Il ne faut pas oublier de mentionner la qualité de l’habitat pour les perdrix et tétras. On dirait que quelqu’un a aménagé tout le territoire où on retrouve des aulnes et du foin le long des sentiers et des routes, sans compter les ruisseaux et lacs qui font partie intégrante de l’habitat de ces populaires petits oiseaux.

Tous les éléments sont donc réunis pour vous permettre d’avoir du succès. Ce territoire est véritablement un site parfait pour chasser le petit gibier et pour profiter d’installations hors pair, qui vous assurent un confort certain durant votre séjour. 

Pour avoir une idée des coûts et des modalités de réservation, la meilleure chose à faire est de communiquer directement avec le bureau de la réserve au 1-819-265-2098. Des spécialistes pourront vous fournir des renseignements pertinents.

Faites vite parce que cette réserve est très populaire auprès des chasseurs de petit gibier.

En bref

DANIEL BONNEAU

Jusqu’à la mi-novembre, le Musée de Charlevoix à La Malbaie expose des œuvres du peintre animalier et sculpteur de réputation mondiale Daniel Bonneau. Prenez le temps de vous arrêter au musée afin de contempler l’œuvre de cet homme très spécial, qui a su faire vivre la nature québécoise au travers de ses œuvres. Comme le mentionne le titre de son exposition, Une vie de passion, vous allez vite découvrir tout ce qui habite cet homme. Il a su mettre en valeur les animaux du Québec de façon personnelle et très originale. Vous trouverez les heures d’ouverture du musée au museedecharlevoix.qc.ca.

PLUSIEURS RÉSERVES

Vous découvrirez toutes les réserves fauniques du réseau de la Sépaq qui offrent de la chasse du petit gibier en vous rendant sur le site www.sepaq.com. Vous pouvez le faire lors d’une partie de chasse avec séjour ou encore sur une base quotidienne. C’est gratuit pour les jeunes de 17 ans et moins. Vous pouvez aussi visionner sur le site de la Sépaq une vidéo intitulée L’ABC de la chasse du petit gibier. Les informations qu’elle renferme pourront vous aider à améliorer votre aventure. Pour en savoir plus, composez le 418 890-6527 ou le 1 800 665-6527.

FIN DE SEMAINE DE LA RELÈVE

La deuxième édition de la fin de semaine de la relève pour la chasse du chevreuil aura lieu les 30 et 31 octobre prochains. Cette fin de semaine permet aux chasseurs de la relève de pratiquer la chasse du chevreuil en compagnie d’un mentor. Elle a pour but de favoriser la pratique de cette chasse et le transfert des connaissances des chasseurs expérimentés vers des plus jeunes. Pour tout savoir sur les conditions et les règles qui régissent cette fin de semaine, il suffit de vous rendre sur le site www.mffp.qc.ca où une section est réservée à ce sujet.