/news/coronavirus
Navigation

Des tests rapides pour tous les élèves d'une classe avec un cas

ISRAEL-HEALTH-VIRUS
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Tous les élèves d’une classe seront dorénavant soumis à des tests rapides dès qu’un de leur camarade aura reçu un diagnostic positif à la COVID-19 par le biais d’un test en laboratoire.

En raison de la situation épidémiologique et à la suite d’une recommandation de la Santé publique, Québec a annoncé cette nouvelle mesure mercredi.

Elle sera d’abord déployée dans les écoles préscolaires et primaires de trois quartiers montréalais, soit Montréal-Nord, Parc-Extension et Saint-Michel, «là où la situation épidémiologique est sous surveillance en raison du taux de vaccination de la population générale».

Les établissements seront ainsi en mesure de dépister l'ensemble des élèves d’une classe, même s’ils ne présentent pas de symptômes, dès que l’un d’eux aura reçu un résultat positif à la COVID-19 en centre de dépistage (CDD), à la suite d'un test rapide réalisé à l'école.

À noter que les tests dans les écoles de ces quartiers seront réalisés par le personnel de l'Ambulance Saint-Jean.

«Il est probable que cette approche soit éventuellement appliquée dans d'autres régions où la situation épidémiologique pourrait l'exiger», a également précisé le ministère de la Santé et des Services sociaux par voie de communiqué.

Le personnel enseignant ne sera pas visé par cette mesure «étant donné le haut taux de couverture vaccinale», indique-t-on.

Jusqu’ici, les tests rapides étaient utilisés seulement pour dépister des élèves qui développaient des symptômes pendant leur journée d’école.

À voir aussi   

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres