/opinion/columnists
Navigation

Infirmiers: le syndicat défendra ses membres antivax

Vaccine.
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Ainsi, la Fédération interprofessionnelle de la santé du Québec (FIQ) va contester devant les tribunaux la décision de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec de suspendre le permis de travail des infirmiers qui ne seront pas vaccinés vendredi.  

Pourquoi ?

Parce que la FIQ est un syndicat et qu’un syndicat défend ses membres, quoi qu’ils fassent. 

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

DÉFENDRE L’INDÉFENDABLE

Tu conduis une souffleuse saoul comme une botte ou gelé comme une balle ?

Ton syndicat va te défendre. 

Tu opères une grue ou un bulldozer avec les facultés affaiblies ?

  • Écoutez la chronique de Richard Martineau avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Ton syndicat va te défendre. 

En 2011, un chauffeur d’autobus de l’Outaouais avait été filmé en train de rédiger un rapport en conduisant.

Résultat ?

Son syndicat l’a défendu. 

Non seulement ça, mais le syndicat, qui a toujours refusé de reconnaître la gravité du geste posé par l’employé, a fait pression pour que le transporteur modifie sa réglementation en matière d’utilisation des téléphones intelligents afin d’interdire aux usagers de filmer à bord des autobus !!!

Ce n’était pas le conducteur qui était fautif, non : c’était le passager qui l’avait filmé !

Selon le syndicat des chauffeurs d’autobus de la Société de transport de l’Outaouais, l’important n’était pas de protéger les citoyens des mauvais conducteurs d’autobus... mais de protéger les mauvais conducteurs d’autobus des citoyens consciencieux qui les filmaient alors qu’ils faisaient mal leur boulot !!!

Ce sont ces personnes qui étaient dangereuses ! 

« Les gens n’aiment pas se faire filmer », déclarait le président du syndicat afin de justifier sa décision.

Euh... Et se faire écraser par un chauffeur d’autobus distrait, les gens aiment ça ?

Cinq ans plus tôt, en 2006, le syndicat des employés de la Société de transport de Lévis a décidé de défendre vigoureusement un chauffeur qui avait été pris avec trois fois la limite d’alcool permise dans le sang... alors qu’il conduisait un autobus rempli de passagers !!!

« Le syndicat n’abandonnera jamais un de ses membres », avait confié le président du syndicat à un journaliste de TVA Nouvelles. 

Même si la conduite fautive d’un syndiqué avait causé la mort d’une ou de plusieurs personnes ?

SO-SO-SOLIDARITÉ

Hier, sur les ondes de QUB radio, le docteur François Marquis, chef des services des soins intensifs à l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont, m’a dit que selon lui, refuser d’être vacciné en pleine pandémie est aussi dangereux – et aussi irresponsable – que conduire une auto en état d’ébriété.

« Parfois, je me demande si l’on arrivera au point où il faudra songer à traiter ces agissements comme la conduite en état d’ébriété : tout comme l’alcool au volant, ce sont des comportements qui peuvent entraîner des décès ou des atteintes corporelles graves », écrit le docteur dans Mes carnets de pandémie, l’ouvrage passionnant qu’il vient de publier. 

Or, non seulement certaines infirmières refusent-elles d’être vaccinées... mais elles vont être défendues par leur syndicat !

Et comment la FIQ va financer cette contestation devant les tribunaux ?

En utilisant l’argent des cotisations de leurs membres... qui sont vaccinés à 95 % !

Pas sûr que je triperais, si j’étais un infirmier vacciné...

J’ai fait mon devoir de citoyen et l’argent que j’envoie à mon syndicat sert à défendre des irresponsables qui se foutent des autres ? 

Drôle de conception de la solidarité...