/news/coronavirus
Navigation

La fermeture de la frontière: «Ç'a été une catastrophe»

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien premier ministre du Québec Jean Charest revient sur l’annonce de l’ouverture de la frontière terrestre américaine, plus de trois mois après que le Canada a rouvert ses portes aux visiteurs américains.

• À lire aussi: Réouverture de la frontière américaine: «ça fait une grosse différence dans les poches des snowbirds»

On ne connaît pas la date officielle, mais l’administration Biden a confirmé qu'elle tomberait au début du mois de novembre.

«Du côté américain honnêtement je suis un peu intrigué des raisons qui ont retardé l’annonce. On nous a dit que le Mexique jouait là-dedans parce qu’ils ont annoncé d’ailleurs une ouverture en même temps, alors que politiquement on sait très bien que le Mexique c’est une autre planète», explique Jean Charest.

Une chose est certaine pour l’ancien premier ministre du Québec: plusieurs entreprises ont écopé de cette longue fermeture.

«Dans les secteurs du tourisme, de la restauration, des entreprises qui sont près de la frontière pour eux ç'a été une catastrophe, littéralement une catastrophe des deux côtés de la frontière», souligne-t-il.

Cette annonce tardive était vue par plusieurs comme une certaine injustice, car les Américains pouvaient traverser la frontière en véhicule depuis le 7 septembre. 

«Personne ne connaît les vraies raisons [...] on devait au départ synchroniser nos décisions avec le gouvernement américain, c’était ça l’idée, mais tout ça n’a pas été mis en pratique par nos voisins américains malheureusement», mentionne Jean Charest.

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres