/sports/hockey/canadien
Navigation

L’attaque à cinq du CH a fait défaut contre les Leafs

Coup d'oeil sur cet article

Malgré un début de match convaincant, le Canadien n’a pas été en mesure de quitter Toronto avec un point en banque.

• À lire aussi: Encore du travail à faire

• À lire aussi: «C’est un soulagement» –Jonathan Drouin

• À lire aussi: Hoffman aurait peut-être aidé

Dominique Ducharme n’a pas cherché des excuses pour expliquer cette défaite de 2 à 1 aux dépens des Maple Leafs.

« Quand vous bénéficiez d’une supériorité numérique de deux joueurs, a relaté l’entraîneur en chef du Canadien, et que vous tirez de l’arrière que par un but, il faut profiter de nos chances. »

Ce que son équipe n’a pas réussi à faire.

  • Écoutez la chronique de Jean-Charles Lajoie avec Benoit Dutrizac sur QUB Radio:

Pendant 1 minute et 44 secondes au début du troisième engagement, lorsque Jason Spezza et William Nylander étaient au banc des pénalités, le Tricolore n’a obtenu qu’un lancer vers le gardien Jack Campbell.

« On n’a pas été en mesure de revenir dans le match, a-t-il renchéri. C’est dommage, car on avait bien terminé la deuxième période et surtout bien entamé le match. »

Le Canadien a conclu la rencontre avec un dossier peu éloquent de 0 en 4 avec l’avantage d’un joueur.

Bon départ

Dès que l’arbitre a libéré la rondelle en lever de rideau, le Canadien a clairement démontré ses intentions. Après seulement quatre minutes de jeu, la formation montréalaise comptait déjà six tirs à sa fiche contre seulement un pour les Maple Leafs. 

Si bien que le CH a été le premier à s’inscrire au pointage quand Jonathan Drouin, oui le revenant, est parvenu à déjouer le gardien adverse après une passe parfaite de Josh Anderson.

« Après ce qu’il a vécu ces derniers mois, j’étais content pour lui, a indiqué Ducharme. En fait, tout le monde dans le vestiaire était heureux. Ils l’ont appuyé dans ses moments difficiles. »

Peu efficaces dans les mises au jeu

De cette défaite, on retiendra les problèmes des joueurs de centre à remporter des mises au jeu.

Christian Dvorak a été le seul parmi les quatre à avoir une fiche au-dessus de 50 pour cent, avec un dossier de 15 en 28 (54 %). Pour les autres, ç’a été très laborieux. Nick Suzuki (41 %) et Jake Evans (25 %) n’ont pas été convaincants.

Quant à Cédric Paquette, il a perdu ses six mises au jeu.

« Il faut être meilleurs à ce chapitre, c’est certain », a rappelé Ducharme.

Les membres de la formation montréalais ont quitté la Ville Reine après la rencontre pour se diriger vers Buffalo où ils ont rendez-vous avec les Sabres dès ce soir. Solide face aux Maple Leafs, il ne serait pas surprenant de voir Jake Allen garder le filet du Tricolore pour un deuxième match en 24 heures.

À VOIR AUSSI...