/sports/hockey
Navigation

L’Océanic s’incline en prolongation face au Phoenix

Le Phœnix est revenu de l’arrière en troisième période

Alexandre Lefebvre a été très intense lors de ses présences en zone adverse, avec ses compagnons du 4e trio de l’Océanic.
Photo collaboration spéciale, Alexandre D'Astous Alexandre Lefebvre a été très intense lors de ses présences en zone adverse, avec ses compagnons du 4e trio de l’Océanic.

Coup d'oeil sur cet article

RIMOUSKI | Pour un troisième match consécutif, l’Océanic de Rimouski a eu besoin de temps supplémentaire, mais cette fois-ci dans une cause perdante contre le Phœnix de Sherbrooke.

Joshua Roy a contourné tout le monde avant de servir une passe parfaite à Xavier Parent dans l’enclave qui n’a pas raté l’occasion pour donner la victoire à la troupe sherbrookoise au compte de 3  à 2. 

Luke Coughlin et Maxim Coursol, avec chacun leur premier but en carrière dans la LHJMQ, ont de leur côté marqué pour l’Océanic. La réplique est venue des bâtons de Julien Anctil et de Justin Gill.

Le gardien du Phoenix, Ivan Zhigalov, fait l’arrêt sur cette séquence.
Photo collaboration spéciale, Alexandre D'Astous
Le gardien du Phoenix, Ivan Zhigalov, fait l’arrêt sur cette séquence.

 

Fort début de match de l’océanic

L’Océanic a dominé la première période comme l’indique le chiffre des lancers de 13 contre six en faveur des locaux. Le Phoenix a cependant ouvert la marque lorsque le lancer des poignets de Carl-Étienne Michel a été dévié par Julien Anctil pour déjouer Patrick Hamrla entre les jambières.

La réplique de l’Océanic est venue six secondes plus tard lorsque le dégagement par la baie vitrée de Luke Coughlin a frappé une tige pour se diriger dans une cage abandonnée par le gardien du Phoenix Ivan Zhygalov qui voulait récupérer le disque derrière son filet.

Une minute plus tard, l’Océanic a profité d’un avantage numérique pour prendre les devants 2 à 1 par l’entremise de Maxim Coursol, aidé de Coughlin et Louis Robin. De quoi soulever les 2 103 spectateurs qui étaient présents au Colisée Financière Sun Life de Rimouski pour assister à ce duel mercredi soir.

Réveil du phœnix en deuxième

Le Phoenix a montré des dents en deuxième période, mais les visiteurs ne sont pas parvenus à marquer même s’ils ont obtenu deux fois plus de tirs que l’Océanic (10 contre 5). Le gardien de l’Océanic, Patrick Hamrla a bien fait. L’échec avant de l’Océanic était beaucoup moins appliqué en deuxième, ce qui a favorisé le Phœnix. 

L’Océanic a amorcé la troisième période lentement, si bien que Serge Beausoleil a été contrant de prendre son temps d’arrêt. Le Phœnix a profité d’une supériorité numérique en fin de troisième période pour créer l’égalité 2 à 2 lorsque Justin Gill a complété une manœuvre de Julien Anctil.

L’histoire s’est complétée en prolongation grâce à un but de Xavier Parent dans la première minute de jeu. 

Le gardien de L’Océanic, Patrik Hamrla, réalise l’arrêt malgré la présence d’Anthony Munroe-Boucher devant lui.
Photo collaboration spéciale, Alexandre D'Astous
Le gardien de L’Océanic, Patrik Hamrla, réalise l’arrêt malgré la présence d’Anthony Munroe-Boucher devant lui.

En bref

  • L’Océanic était privé de son capitaine Ludovic Soucy et du vétéran défenseur Tyson Hinds aux prises avec des blessures mineures.
  • Charles Côté a été laissé de côté. Luke Coughlin, Simon Maltais et Maxim Coursol ont pris la place des trois absents. C’est Patrick Hamrla qui était le gardien.
  • Avant le match, l’Océanic a rendu hommage à Alexander Gaudio comme joueur étudiant du mois de septembre. L’Océanic visite les Tigres samedi à Victoriaville.