/news/politics
Navigation

Projet Montréal veut des zones d’innovation vertes

Projet Montréal veut des zones d’innovation vertes
Joël Lemay / Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La cheffe de Projet Montréal et mairesse sortante, Valérie Plante, veut créer trois «zones d’innovation» sur l’île afin d’attirer des industries innovantes. Elle promet un montant de 30 millions $ pour y arriver. 

• À lire aussi: Flips immobiliers: Coderre se range derrière son candidat

• À lire aussi: Un référendum pour un statut bilingue à Montréal, propose Holness

«Les villes qui vont briller dans le futur misent sur une économie qui est à l’avant-garde de la technologie, qui est diversifiée, et qui surtout, est verte», a déclaré Mme Plante, qui est candidate à sa propre réélection. 

Trois zones seraient ainsi créées selon la proposition de Projet Montréal. L’est de la ville serait dédié à des entreprises évoluant dans les domaines des «technologies propres». Le pôle de l’ouest accueillerait pour sa part le secteur manufacturier et celui de la recherche scientifique. Quant au nord de la ville, il serait dédié aux secteurs culturels, manufacturiers et aux technologies. 

Projet Montréal veut des zones d’innovation vertes
Joël Lemay / Agence QMI

Pour permettre ce développement, la Ville rendrait disponibles des terrains lui appartenant. «Ça ressemble un peu à ce que Bernard Landry a fait dans le quartier de l’innovation. C’est dans cet esprit-là. On saisit toutes les opportunités pour faire un levier», a comparé Mme Plante. 

Afin d’attirer les investissements dans ces zones, son parti promet aussi d’augmenter les avantages fiscaux et d’assouplir la réglementation. Il promet également de décontaminer des terrains et de construire et rénover des bâtiments industriels.