/sports/soccer
Navigation

Une victoire avec panache

Le Canada défait le Panama 4 à 1 et marque trois buts en deuxième demie

FOI-SOC-SPO-WCS-PANAMA-V-CANADA:-2022-WORLD-CUP-QUALIFYING
Photo AFP Alphonso Davies a récolté un but et une passe, étant le meilleur sur le terrain, mercredi soir.

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada avait besoin d’une victoire pour rester dans le coup mercredi et il l’a fait avec panache en défaisant le Panama 4 à 1 dans un BMO Field de Toronto chauffé à bloc.

Les 26 622 spectateurs, qui ont mis beaucoup de temps à entrer, ont eu droit à un spectacle un peu fou du début à la fin.

Le Canada est en meilleure position que jamais dans ce tournoi octogonal de qualification pour la Coupe du monde de 2022. 

Il a maintenant 10 points et est au troisième rang. Les trois premières équipes ont leur billet pour le Qatar.

Le Canada (2-0-4) est toujours invaincu et suit le Mexique et les États-Unis, qui ont 11 points. Le Mexique jouait toutefois plus tard en soirée au Salvador.

Les meilleurs

Il y a un vieil adage qui veut que pour gagner, il faut que tes meilleurs joueurs soient les meilleurs. C’est ce qu’on a vu mercredi dans la victoire canadienne.

Le Canada s’est retrouvé en retard 0-1 dès la 5e minute, mais a ensuite pris le contrôle du match.

Concluant la première demie à 1 à 1, les Canadiens ont repris là où ils avaient laissé en seconde demie et c’est à la 66e minute, sur une superbe pièce de jeu individuelle, qu’Alphonso Davies a brisé l’égalité.

Un but incroyable pour un match qui l’a été tout autant pour le jeune prodige du Bayern Munich. Il a été de toutes les menaces et s’est comporté en véritable leader. Il a terminé la rencontre avec un but et une passe.

Le Canada a remis ça à la 71e minute quand un centre parfait de Richie Laryea a été repris de la tête par Tajon Buchanan. Jonathan Davis l’a imité à la 77e, il a lui aussi obtenu une passe.

« Alphonso et Tajon ont été impressionnants, a reconnu le gardien Maxime Crépeau. On a des diamants très brillants dans cette équipe. »

Frapper tôt

Les Panaméens ont frappé tôt quand Kamal Miller s’est fait manger tout rond par Alberto Qunitero qui a ensuite passé à Rolando Blackburn qui a ouvert la marque à la 5e minute.

Les Canadiens n’ont pas baissé les bras et ont vraiment appuyé sur l’accélérateur à compter du second quart d’heure de jeu.

C’est à la 28e minute que les efforts ont payé quand un coup de pied de coin bien tiré par Alphonso Davies a été dévié de la tête par Tajon Buchanan pour ensuite dévier sur celle de Michael Murillo, qui a donc inscrit un but contre son camp.

« On était très confiants de notre réponse, on peut marquer contre toutes les équipes dans le tournoi », a soutenu Maxime Crépeau.

Les Canadiens ont dominé la première demie dans à peu près tous les aspects, dont les tirs (9) et les tirs cadrés (4).

Mêlée

Le Canada a été privé de possiblement deux tirs de pénalité en moins de 10 minutes en première demie.

Stephen Eustaquio et Alphonso Davies ont été gênés dans la surface sans que l’officiel ne bronche. Il est très difficile de comprendre pourquoi la CONCACAF a choisi de ne pas utiliser l’assistance vidéo pour un tournoi aussi important.

Cette absence de décision a eu des conséquences et la rencontre est devenue des plus tendues.

Alors qu’on amorçait le temps ajouté de la première demie, Yoel Barcenas s’en est pris à des joueurs canadiens qui s’échauffaient le long de la ligne de fond.

Les deux bancs ont fini par se vider et il y a eu un attroupement dans le territoire canadien. Il n’y a finalement pas eu de coups qui ont été échangés et il n’y a étonnamment pas eu de cartons. 

Le Canada jouera ses deux prochains matchs à Edmonton contre le Costa Rica, le 12 novembre, et contre le Mexique, le 16.

À VOIR AUSSI... 

Sur le même sujet