/entertainment/tv
Navigation

Canada’s Drag Race redémarre ce soir

Quatre Québécoises seront dans la course

Canada's Drag Race - Saison 2
Photo courtoisie Brooke Lynn Hytes revient à la barre de Canada’s Drag Race pour une 2e saison.

Coup d'oeil sur cet article

Tenue au secret quant au parcours des candidates québécoises durant la nouvelle saison de Canada’s Drag Race, Brooke Lynn Hytes promet toutefois une chose. « Elles vont vous faire honneur », assure l’animatrice. 

Difficile d’obtenir des informations privilégiées au sujet de Canada’s Drag Race, qui démarrera ce soir pour une deuxième saison. Pas que ce soit étonnant, toutefois. À l’instar de l’édition américaine – ou même des différentes incarnations internationales –, la production garde jalousement la clé de tous les secrets. 

Canada's Drag Race - Saison 2
Photo courtoisie

Cette fois-ci, on a ajouté une couche au mystère en interdisant l’accès des médias aux candidates. Même Brooke Lynn Hytes se fait évasive, au bout du fil, lorsque vient le temps de parler des quatre représentantes du fleurdelysé à la distribution de cette année : Pythia, Suki Doll, Adriana et Océane Aqua-Black. 

L’animatrice concède une seule chose : même au-delà de Canada’s Drag Race, notre scène locale se distingue par son esthétique visuelle « impressionnante ». 

« Quand je pense aux drag queens québécoises, je pense aussitôt à leur sens de la mode très aiguisé. Elles ont un flair particulier pour créer des looks iconiques et mémorables. C’est très impressionnant », avance Brooke Lynn Hytes. 

Canada's Drag Race - Saison 2
Photo courtoisie

Un atout culturel

Outre leurs looks, l’animatrice estime que les Québécoises ont également une carte cachée lorsqu’elles débarquent sur le plateau de Canada’s Drag Race, soit la culture francophone. Bien que l’émission se déroule entièrement en anglais, les candidates sont encouragées à puiser dans leur bagage respectif. 

« Dans le fond, avoir une deuxième culture peut être un atout important dans la compétition. Ça les rend plus intéressantes, plus dynamiques. C’est donc loin d’être un handicap », avance-t-elle. 

Canada's Drag Race - Saison 2
Photo courtoisie

Elle cite d’ailleurs au passage l’imitation décalée d’Édith Piaf offerte par Rita Baga dans le cadre du Snatch Game, l’an dernier. La Québécoise avait été couverte d’éloges pour sa performance dans ce défi inspiré du célèbre jeu Match Game (ou Atomes crochus, dans sa version québécoise). 

« Les candidates anglophones n’auraient probablement pas pensé à emprunter cette avenue. C’est d’ailleurs un de mes moments préférés de la première saison. Je ne pouvais pas la regarder sans éclater de rire, c’était absolument hilarant », dit Brooke Lynn Hytes. 

Canada's Drag Race - Saison 2
Courtoisie

À noter également que la présence québécoise ne se limitera pas au werkroom cette année. Le panel accueillera Mitsou à titre de juge invitée le temps d’un épisode. 

Pour la petite histoire, rappelons que RuPaul a elle-même écrit une chanson pour la Québécoise au début des années 1990. Everybody Say Love (phrase fétiche de celle qu’on surnomme Mama Ru) figure en effet sur l’album Tempted, lancé par Mitsou en 1993. 


La deuxième saison de Canada’s Drag Race décolle ce soir, 21 h, sur les ondes de Crave.