/sports/hockey/canadien
Navigation

Le CH désorienté à Buffalo

Les Sabres malmènent le Canadien 5 à 1

Coup d'oeil sur cet article

BUFFALO | Kyle Okposo, Zemgus Girgensons, Victor Olofsson, Anders Bjork et Tage Thompson. Il n’y avait aucune grande étoile parmi les cinq marqueurs des Sabres, mais cette équipe qui devrait connaître une autre saison misérable n’a rien fait pour calmer les doutes qui planent sur le Canadien depuis la fin du camp.

• À lire aussi: «On leur a donné un match facile» -Jeff Petry

• À lire aussi: Pas de panique mais...

• À lire aussi: Le Canadien ne voulait pas poursuivre l’aventure, selon Phillip Danault

En cette soirée d’ouverture au KeyBank Arena, les Sabres ont complètement dominé le CH dans un gain de 5 à 1. 

  • Écoutez la chronique sports avec Jean-Charles Lajoie sur QUB radio :

Le Tricolore n’a pas juste perdu sèchement au pointage. L’équipe de Dominique Ducharme n’a pratiquement pas menacé le vieux Craig Anderson, passant beaucoup trop de temps dans son propre territoire où c’était souvent la confusion totale. 

« Nous devons être meilleurs dans tous les aspects du jeu, a murmuré Brendan Gallagher. Quand tu donnes cinq buts, c’est qu’il y a des erreurs. Nous étions brouillons en zone neutre, nous avons donné trop de surnombres et nous avons commis trop de revirements. Ce n’est pas un ou deux joueurs, mais tous les joueurs qui n’ont pas bien joué. » 

« Nous avons également perdu la bataille des unités spéciales (trois buts pour les Sabres en supériorité numérique), a poursuivi l’ailier droit. Nous avons écopé de trop de punitions. Il y a clairement plusieurs choses à corriger. Il faut déjà avoir un sentiment d’urgence. » 

Un sentiment d’urgence après deux matchs. Ça peut sonner alarmiste, mais Gallagher a tenu des propos lucides. 

Une défensive poreuse

Sans Carey Price et en l’absence du capitaine Shea Weber, le Canadien aura besoin de retourner à la planche à dessin pour reconstruire son jeu défensif. Après deux matchs seulement, deux défaites contre les Maple Leafs et les Sabres, Ducharme et Luke Richardson doivent déjà prier pour un retour rapide de Joel Edmundson. 

À la veille de leur premier match, Rasmus Dahlin avait dit que les Sabres avaient l’intention de jouer l’un pour l’autre et qu’ils voulaient s’amuser même s’ils n’ont pas Jack Eichel dans leur vestiaire. Le temps d’un soir, les Sabres ont respecté la parole du jeune Dahlin. 

Une première timide

À l’image de son unique match préparatoire contre les Leafs à Toronto, Samuel Montembeault a fait ce qu’il pouvait dans une cause perdante. Premier gardien québécois en uniforme depuis Marc Denis (2 janvier 2009) et premier gardien du Québec à obtenir un départ depuis José Théodore (31 janvier 2006), Montembeault gardera un mauvais souvenir de ses débuts avec l’équipe de son enfance. 

« Je me sentais nerveux, surtout de représenter le Canadien pour mon premier match dans la LNH en deux ans, a noté Montembeault. Je me sentais bien, je m’étais bien préparé. C’est dommage pour le résultat, mais on va travailler et être meilleur pour le prochain match. »

Ce qu’on a remarqué...  

De la jonglerie

Ducharme a cherché les bonnes combinaisons pour ses trios à l’attaque et ses duos à la ligne bleue. Il n’a jamais trouvé les solutions même s’il a brassé sa soupe dès le début de la deuxième période. À cinq contre cinq, Cole Caufield s’est retrouvé avec Jake Evans et Brendan Gallagher, alors qu’Artturi Lehkonen et Mathieu Perreault ont fait des auditions avec Nick Suzuki et Tyler Toffoli.

Un premier en trois ans

Dominique Ducharme a refusé d’identifier un élément positif de ce match. Et il avait raison. Les fidèles du Tricolore noteront le premier but de Chris Wideman avec sa nouvelle équipe. Âgé de 31 ans et de retour dans la LNH après une saison dans la KHL, le défenseur droitier a déjoué Anderson après une belle passe de Joel Armia. Il n’avait pas touché la cible dans la LNH depuis le 13 octobre 2018, une soirée où il avait obtenu un doublé avec les Sénateurs face aux Kings.

Okposo revigoré

À un salaire de six millions pour cette année et l’an prochain, Kyle Okposo n’a rien d’un bon investissement. Surtout qu’il se retrouve à l’aile droite d’un quatrième trio avec les Sabres. Mais le temps d’un match, Don Granato a retrouvé le Okposo des belles années. Il a marqué le premier but de l’a saison de son équipe en plus de générer de l’énergie avec de bonnes mises en échec. L’Américain a aussi sorti Armia de ses culottes avec une savante feinte en première période. 


Le Canadien rentre à Montréal avec une fiche de deux défaites en deux rencontres et se prépare maintenant à retrouver ses partisans pour sa rentrée à domicile contre les Rangers de New York samedi soir.

+
Mathieu Perreault
Perreault était lun des très rares à connaître un match passable Il a obtenu une passe sur lunique but et il a fait des présences à la gauche de Suzuki et Toffoli
-
Ben Chiarot
Il y avait plusieurs candidats pour ce titre Mais Chiarot gagne la palme Les Sabres ont marqué deux fois alors quil se trouvait au banc des punitions
1
5
Première période
1-BUF: Kyle Okposo (1)(Bryson, Miller) AN-6:40
2-BUF: Zemgus Girgensons (1)(Miller, Eakin) 17:35
Punitions: Paquette (Mon) 5:24 Dahlin (Buf) 8:27 Wideman (Mon) 18:07
Deuxième période
3-MON: Chris Wideman (1)(Armia, Perreault) 9:33
4-BUF: Victor Olofsson (1)(Bryson, Skinner) AN-17:05
5-BUF: Anders Bjork (1)(Girgensons, Hinostroza) 19:04
Punitions: Jokiharju (Buf) 2:47 Eakin (Buf) 4:21 Drouin (Mon) 10:24 banc (Mon) (purgé par Anderson) 14:41 Chiarot (Mon) 15:54 Hagg (Buf) 19:29
Troisième période
6-BUF: Tage Thompson (1)(Skinner, Olofsson) AN-4:29


Punitions: Chiarot (Mon) 3:25
Tirs au but
MONTRÉAL 10 - 11 - 10 - 31
BUFFALO 10 - 15 - 11 - 36
Gardiens:
MON: Samuel Montembeault (P, 0-1-0)
BUF: Craig Anderson (G, 1-0-0)
Avantages numériques:
MON: 0 en 4, BUF: 3 en 6
Arbitres:
Dan ORourke, Frédérick LÉcuyer
Juges de lignes:
Devin Berg, Ben OQuinn
ASSISTANCE:
8467
Kyle Okposo
Colin Miller
★★
Zemgus Girgensons
★★★

À voir aussi...