/news/currentevents
Navigation

L'incendie qui a dévasté Lytton n'est pas lié à un convoi ferroviaire, selon le BST

L'incendie qui a dévasté Lytton n'est pas lié à un convoi ferroviaire, selon le BST
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

L'important incendie qui a détruit le 30 juin dernier la ville de Lytton, en Colombie-Britannique, et fait deux morts, ne serait pas lié à un convoi ferroviaire comme plusieurs le croyaient, selon ce que révèle un rapport du Bureau de la sécurité des transports (BST) publié jeudi. 

• À lire aussi: [EN IMAGES] Feux de forêt: un village presque anéanti en Colombie-Britannique

• À lire aussi: Soutien aérien de l’armée pour lutter contre les incendies dans l'ouest du pays

L’agence fédérale a confirmé auprès du Canadien National (CN) et du Canadien Pacifique (CP) qu’il n’y avait eu aucune activité de meulage des rails, qui cause des étincelles, ni de signes de surchauffe de roulements, de porte-semelles de frein brûlés ou d’autres causes potentielles d’incendie liées au convoi qui a traversé le village.

Le dernier train qui a passé à Lytton avant le signalement de l'incendie était un train-bloc de charbon du CP qui tirait 157 wagons et était exploité par le CN.

«L’enquête du BST n’a permis de cerner aucun lien entre les activités d’exploitation ferroviaire et l’incendie. Au-delà d’une enquête de catégorie 5 du BST, aucun effort supplémentaire n’est justifié à moins que de nouveaux renseignements n’établissent qu’un événement à signaler au BST (c.-à-d. un accident ou un incident mettant en cause du matériel roulant) s’est produit», a indiqué le BST dans son rapport.

Pendant que le BST ferme son enquête, la société provinciale de protection des forêts, le BC Wildfire Service, et la Gendarmerie royale du Canada continuent d’enquêter sur le brasier qui a causé des millions de dollars de dommages. Près de 250 personnes ont perdu leur logis dans l’incendie.