/news/currentevents
Navigation

Meurtre et agressions violentes à l’été 2020: le SPVM arrête 12 suspects

GEN-SPVM-POLICE
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

La police de Montréal a procédé jeudi à l’arrestation de 12 individus qui seraient impliqués dans de nombreux crimes violents, dont un meurtre, en plus d’être liés à un groupe de trafiquants de stupéfiants.

• À lire aussi: Saisie majeure de dizaines de millions de dollars de cannabis

Une série d’actes violents se sont produits à Montréal entre les mois de juillet 2020 et de mars 2021.

L’une d’elles est survenue le 25 juillet 2020, alors que Bardia Gorji, 38 ans, a été sauvagement battu et laissé pour mort dans l’arrondissement d’Anjou. La victime a succombé à ses blessures trois semaines plus tard à l’hôpital.

L’enquête policière a permis de relier ce meurtre et les autres agressions violentes à un «groupe de trafiquants de stupéfiants d’importance» opérant à Montréal et en Abitibi.

«En plus de mener à l’arrestation des individus soupçonnés d’être à l’origine de ces événements, l’enquête aura également conduit au démantèlement d’un réseau de trafic de cocaïne d’importance à Montréal et en Abitibi. Les gestes violents commis par ce groupe auraient eu comme mobile principal le contrôle des stupéfiants dans Hochelaga-Maisonneuve», a indiqué la police de Montréal dans un communiqué.

Parmi les suspects arrêtés, trois feront face à des accusations de meurtre prémédité et de séquestration. Il s’agit de Tommy Bradette, 25 ans, Jonathan Fortier, 42 ans, et Samir Drissi Atmani, 29 ans.

Les 12 arrestations ont eu lieu à Montréal, Mascouche, Napierville et Shawinigan.

Au cours de cette enquête, les policiers ont également mené 18 perquisitions à Montréal, Laval, Barraute et Rivière-Héva, et saisi près de 4 kg de cocaïne, près de 250 000 $ et une arme à feu.

Les suspects épinglés devraient comparaître vendredi, au palais de justice de Montréal.

À VOIR AUSSI...