/lifestyle/columnists
Navigation

Voisinage difficile et propriétaire obtus

Coup d'oeil sur cet article

Je suis une vieille dame qui aime que les choses soient toujours bien faites quand on décide de les faire. Mais j’ai le malheur de vivre une situation qui me met dans tous mes états à cause de cette façon que j’ai de voir la vie. J’habite mon logement depuis plusieurs années. Malgré mes demandes réitérées au fil des ans, mon foutu propriétaire avait toujours refusé de réparer l’escalier arrière qui était plus que mal en point. À telle enseigne que je ne l’utilisais presque plus. Enfin cet été, il s’est décidé à le réparer, suite à une virulente et ultime plainte de ma part. OUF !que me suis-je dit ! Enfin j’obtenais satisfaction !

Et bien, détrompez-vous, si par malheur vous me pensez heureuse et comblée du résultat. Plutôt que de faire les réparations à ma manière, ce charmant proprio les a refaites à la sienne. C’est-à-dire à la va-vite. Un peu n’importe comment. Quelle déception ! Comme j’en avais déjà marre de mon voisin de palier, et tout autant de mes deux voisins au-dessus de chez moi, imaginez ce que je pense du voisin d’en bas qui s’adonne à être mon propriétaire ?

D. Québec

Tout en respectant votre volonté de faire valoir vos droits, je vais vous répondre par une parabole : Dans une danse en ligne, quand on pense être la seule personne à avoir le bon pas alors que toutes les autres n’ont pas le même que nous, il faut se demander si ce ne serait pas dans le pas des autres que se situerait la vérité ?