/entertainment/movies
Navigation

«Halloween Kills»: à mourir d’ennui

Les beaux jours de la saga Halloween sont bel et bien derrière nous

Halloween Kills
Photo courtoisie Michael Myers reprend du service dans Halloween Kills, une suite qui ressemble davantage à un épilogue du chapitre précédent, intitulé Halloween, et sorti en 2018.

Coup d'oeil sur cet article

C’est officiel : l’époque où Michael Myers terrorisait les cinéphiles est désormais révolue. 

On l’a suivi avec plaisir – affection, même ! –, ce célèbre croque-mitaine au masque blanc. Mais visiblement, les frissons ont bel et bien fait place aux bâillements et soupirs avec Halloween Kills, une énième suite soporifique et risible à souhait.

Ressuscité par les soins du cinéaste David Gordon Green en 2018, Michael Myers reprend ici là où on l’avait laissé, soit engouffré dans les flammes de la demeure de Laurie Strode. Et, non, bien évidemment, le tueur n’a pas dit son dernier mot. Ou plutôt, il n’a pas fait sa dernière victime, sortant du brasier tel un phénix meurtrier.  

S’ensuit alors une chasse à l’homme aux proportions et méthodes ridicules, simple prétexte à une boucherie sans précédent. 

Brutal et sanglant

En effet, Halloween Kills est sans contredit le chapitre le plus brutal et sanglant de la saga entière. Michael Myers n’a jamais été aussi sadique, enfilant désormais les meurtres à un rythme effréné et laissant derrière lui des corps mutilés, ensanglantés, démembrés... bref, les fans d’hémoglobine seront satisfaits. Ces scènes, on l’avoue, sont les seules à nous avoir procuré de fugaces parcelles de plaisir. 

Car même le plaisir évident de retrouver Jamie Lee Curtis sous les traits de Laurie Strode, personnage qui avait fait d’elle une icône de l’horreur dans les années 1970, se dissipe rapidement. Car l’actrice est ici cruellement sous-utilisée, et réduite à un véritable pastiche aux répliques et réflexes d’une absurdité sans nom. 

Bref, ce Halloween Kills n’offre pas grand-chose. Pas de suspense, de sursaut, ni de frisson. Rien. Pas de plaisir non plus. 

Une fois cette nouvelle trilogie de David Gordon Green bouclée avec Halloween Ends, l’an prochain, il serait peut-être enfin temps de laisser l’increvable Michael Myers bel et bien mort. Ou, à tout le moins, enterré.  

  • Halloween Kills 1/2  

Un film de David Gordon Green.

Avec Jamie Lee Curtis, Judy Greer et Andi Matichak. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.