/world/usa
Navigation

Washington lèvera les restrictions d'entrée aux frontières pour les vaccinés le 8 novembre

Coup d'oeil sur cet article

Les États-Unis rouvriront leurs frontières aériennes et terrestres le 8 novembre prochain aux personnes entièrement vaccinées pour les voyages non essentiels, plus d’un an et demi après leur fermeture survenue au mois de mars 2020.

• À lire aussi: Les snowbirds prêts à partir

Cette annonce, confirmée vendredi par un assistant de la secrétaire de presse de la Maison-Blanche sur Twitter, n’est pas une surprise: le Département de la sécurité intérieure avait dévoilé plus tôt cette semaine l’intention de rouvrir les frontières pour les voyages non essentiels en novembre.

Les Canadiens qui prévoient séjourner au sud de la frontière devront toutefois continuer de passer des tests de dépistage moléculaire - les tests rapides n’étant toujours pas acceptés - et soumettre leurs informations obligatoires par le biais de l’application ArriveCAN dans les 72 heures précédant l’arrivée à la frontière.

L’ouverture de la frontière terrestre avec le Mexique et le Canada coïncidera avec l’ouverture des frontières aériennes pour les voyageurs internationaux.

L’épidémie de COVID-19 connait des signes de ralentissement aux États-Unis, après une quatrième vague propulsée par le variant Delta qui a atteint son pic le 13 septembre. La moyenne sur deux semaines de nouveaux cas positifs à la COVID-19 présente une baisse de 22 %.

  •  Écoutez le résumé des actualités avec Alexandre Dubé sur QUB radio:  

Le Canada a rouvert ses frontières aux voyageurs américains le 7 août dernier sous la pression commerciale. Le nombre de visiteurs américains par voie terrestre en provenance de la frontière terrestre avait presque triplé en un mois à la suite de la réouverture, passant de 113 000 entrées en juillet à 354 000 entrées en août.

Des pays de l’Union européenne ont permis les voyages non essentiels aux étrangers doublement vaccinés dès l’été. Le retard des États-Unis à faire de même avait frustré les autorités européennes, qui se plaignaient publiquement de la non-réciprocité américaine.

Questions en suspens

Quelques questions restent en suspens concernant les exigences américaines en matière de vaccination.

La Centre pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) n’a pas donné son feu vert pour la combinaison de deux vaccins contre la COVID-19, alors qu’au Canada, près de quatre millions de personnes ont été inoculées avec deux doses de vaccins différents.

La porte-parole conservatrice en matière de Santé, Michelle Rempel Garner, a envoyé une lettre à la ministre Patty Hajdu lui demandant «d’émettre immédiatement des directives à l’intention des Canadiens ayant reçu des vaccins différents, et d’assurer que le statut de vaccination mixte de ces Canadiens sera reconnu aux États-Unis avant la réouverture du 8 novembre».

La CDC a annoncé qu’elle dévoilerait des détails sur ses exigences vers la fin du mois d’octobre.

À VOIR AUSSI...