/news/society
Navigation

SPA de Québec: Des fermes à la rescousse des chats

Solution de la SPA pour les bêtes inaptes à l’adoption

Coup d'oeil sur cet article

La Société protectrice des animaux (SPA) de Québec a trouvé une nouvelle solution pour sauver les chats craintifs ou agressifs, en les réintégrant dans les milieux agricoles. 

• À lire aussi: Un élevage de chats de race s’attire les critiques

• À lire aussi: Pénurie de vétérinaires: des animaux entassés dans des conditions cruelles dans des abattoirs

En plus d’épargner la vie des félins, le Programme d’adoption de chats de ferme aide des agriculteurs. 

« On est des amoureux des animaux. En même temps qu’on comblait un besoin pour l’écurie, on pouvait sauver des animaux », souligne Hélène Laverdière, qui a adopté trois chats grâce à ce programme de la SPA de Québec, au printemps dernier.  

Capture d'écran, TVA Nouvelles

Depuis 30 ans, les chats font partie du décor à son centre équestre de Saint-Émile.

« On a toujours eu des chats. Ils ont un travail à faire à l’écurie, principalement chasser la vermine », explique-t-elle.  

Il y a six mois, la SPA de Québec a mis en place une solution pour les chats qui réagissent mal à l’hébergement en refuge.

L’idée a permis, jusqu’à présent, de placer 64 chats craintifs ou agressifs sur de vastes espaces agricoles.  

Bien qu’elle fût la dernière option, la solution a longtemps été l’euthanasie.

« Ce n’est pas parce qu’on n’est pas un bon milieu pour ces animaux-là, qu’il n’existe pas un bon milieu pour ces animaux-là », affirme Félix Tremblay, président du centre animalier de Québec. 

Une solution « fantastique » 

Pour Mme Laverdière, la stérilisation de ses chats n’est pas négociable. Et les délais se rallongent pour ce type d’opération. « Depuis la pandémie, ça devient compliqué de prendre rendez-vous pour stériliser un chat. C’est plein partout », souligne-t-elle. 

Les chats d’Hélène Laverdière s’épanouissent dans son centre équestre.
Photo courtoisie, Hélène Laverdière
Les chats d’Hélène Laverdière s’épanouissent dans son centre équestre.

Le Programme d’adoption de chats de ferme offre gratuitement des chats stérilisés, micropucés et vaccinés aux agriculteurs. 

Trou dans le budget

Pour faire « décoller » le programme, il aura fallu mettre les chats gratuits. Si tout continue comme prévu, près de 30 000 $ auront été investis à la fin de l’année. 

La SPA de Québec s’est procuré un permis de loterie pour financer prioritairement « chats de ferme ».

La « Loto-Animaux » permet de gagner huit crédits de voyage de 3500 $.  

À VOIR AUSSI