/sports/hockey
Navigation

Jets: un match à la fois pour Pierre-Luc Dubois

Jets: un match à la fois pour Pierre-Luc Dubois
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Québécois Pierre-Luc Dubois a bien l’intention de racheter une saison 2020-2021 plutôt insatisfaisante, et il a effectué un pas en ce sens, samedi, dans un match contre les Sharks de San Jose.

• À lire aussi: Soirée productive pour Connor McDavid

• À lire aussi: Filip Zadina traite Conor Garland de nain

L’attaquant des Jets de Winnipeg semblait dans une belle forme en dépit de la défaite de 4 à 3 des siens en Californie. Il a d’ailleurs ouvert le pointage à la cinquième minute de jeu en saisissant un retour de lancer dans l’enclave. L’ancien des Blue Jackets de Columbus a également totalisé quatre tirs en 18 min 42 s, et il a été à l’origine de quelques occasions de marquer, notamment sur un échange avec Nikolaj Ehlers au premier tiers.

Pour celui ayant obtenu 21 points en 46 rencontres durant la dernière campagne, voilà un peu de positif à retenir et à appliquer, même s’il faudra mieux.

«Je pense que cette partie était meilleure que la précédente [celle de mercredi contre les Ducks d'Anaheim]. Il s’agira de bâtir avec un pas à la fois, a-t-il mentionné aux médias, tel que rapporté par le réseau Sportsnet. C’est de jouer avec plus de vitesse, d’être physique et d’envoyer des rondelles au filet. La confiance est en train de se construire. Une fois qu’on accumulera les victoires, je me sentirai encore mieux. Il y a plusieurs choses que je peux faire mieux et je ne serai réellement jamais satisfait de mon jeu.»

Plus de responsabilités

Aussi, Dubois aura à faire sentir sa présence sur la glace et à constituer un véritable joueur d’impact si les Jets veulent participer aux séries cette saison. Évoluant au centre du deuxième trio, il a de plus été envoyé au sein de la principale unité d’avantage numérique, où il se retrouve au milieu de la zone payante.

«Il y a de nombreuses façons d’être utile au centre. Si vous êtes au bon endroit, vous pouvez créer des ouvertures pour vous et les autres. Regardez T. J. Oshie à Washington. Il est très bon et il ne marque pas seulement des buts de cet endroit. Il donne de l’espace pour une passe ou un jeu provenant de l’arrière du filet à destination de l’avant de la cage», a expliqué le hockeyeur de 23 ans.

«Vous n’êtes pas toujours récompensé sur la feuille de statistiques. Cependant, une victoire rend plus heureux qu’un point à la fiche personnelle, a-t-il ajouté. Pour moi, c’est une question d’apprendre à être efficace, mais je me sens de plus en plus à l’aise à chaque match.»

À voir aussi