/news/green
Navigation

Hausse des signalements de braconnage

Hausse des signalements de braconnage
Capture d'écran TVA Nouvelles

Coup d'oeil sur cet article

Les dénonciations reçues à la centrale SOS Braconnage ont augmenté de 38% en un an, passant de 6502 en 2019 à 8976 en 2020, montrent des données obtenues par TVA Nouvelles.

• À lire aussi: Trois opérations au cœur: il se bat pour sa vie avant son premier anniversaire

• À lire aussi: Accident mortel sur l'A15: une mauvaise blague tourne au drame

Une situation qui peut notamment s'expliquer par le nombre de nouveaux adeptes de la chasse et de la pêche depuis le début de la pandémie.

Le Syndicat des agents de protection de la faune indique qu'il y a une charge de travail plus importante pour le personnel sur le terrain.

On se réjouit, cependant, du début d'une cohorte de formation de nouveaux agents.

Le plan de redéploiement des effectifs 2021 du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs est aussi salué par les travailleurs.

«Sur le terrain, c’est sûr que les agents ont beaucoup de travail. On le voit. Il y a plus de signalements; et qu’un signalement mène à une infraction ou non, il y a quand même un volet administratif à faire. Donc, les agents sont fatigués, mais là, on voit qu’il y a une volonté gouvernementale, ministérielle de mettre des agents et d’accélérer la formation le plus possible», a expliqué le président du Syndicat des agents de protection de la faune, Martin Perreault.

Le ministère des Forêts de la Faune et des Parcs a mentionné que l'apport des citoyens facilite grandement le travail d'enquête des agents pour la détection des infractions.

Si vous êtes témoin d'actes de braconnage, il est recommandé, lors du signalement, de donner le plus de détails possible, incluant la nature des faits, la date, l’heure, les lieux et la description des individus.

À VOIR AUSSI