/qubradio
Navigation

Les Ravens, l’équipe à battre dans l’Association américaine?

Les Ravens, l’équipe à battre dans l’Association américaine?
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Forts d’un dossier de 5-1 cette année, les Ravens de Baltimore constituent l’équipe à battre dans leur association et devraient atteindre la finale de l’Américaine, selon l’animateur Denis Casavant. 

• À lire aussi: Kareem Hunt sur la touche: une autre tuile tombe sur la tête des Browns

• À lire aussi: Les Ravens font des dégâts

Les Ravens ont maintenant cinq victoires de suite après avoir perdu leur premier de la saison. Depuis, ils ont vaincu les Chiefs de Kansas City et les Chargers de Los Angeles, entre autres.

L'animateur attribue notamment les succès du club au quart-arrière Lamar Jackson. Il semble avoir retrouvé une forme similaire à celle de la saison 2019, qui lui avait valu le titre du joueur par excellence de la NFL. Le pivot a complété 67 % pour 1686 verges, neuf passes de touché en cinq interceptions.

Il a également parcouru 392 verges en 64 courses, ce qui représente le meilleur rendement au sol dans la formation. Cette contribution supplémentaire est certainement appréciée par l’entraîneur-chef John Harbaugh, puisque les demis offensifs sont tombés comme des mouches au sein de sa troupe.

«Il ne faut pas oublier que chez les Ravens, avant même que la saison commence, on avait déjà perdu notre porteur de ballon numéro 1 en J.K. Dobbins, notre porteur numéro 2 en Gus Edwards et celui qui était le troisième dans la liste de profondeur en Justice Hill, a fait valoir Casavant dans un épisode de son balado "Du champ gauche" diffusé mardi. Donc, on est rendu, techniquement, à notre quatrième quart de ballon en Latavius Murray.»

Comme Beckham fils?

Du côté du jeu aérien, deux alliés de Jackson en 2019, soit le receveur éloigné Marquise Brown et l’ailier rapproché Mark Andrews, connaissent de bons moments, tout comme c’était le cas lors de cette année mémorable du quart.

Cependant, du nouveau sang vient solidifier la profondeur et la qualité des cibles de Jackson cette saison. Il s’agit de la première sélection de l’organisation au repêchage de cette année, soit le receveur éloigné Rashod Bateman.

Ce dernier a laissé une excellente impression à son premier match dans la NFL avec quatre passes captées pour 29 verges dans une victoire de 34 à 6 contre les Chargers la fin de semaine dernière après avoir raté le début de la saison en raison d’une opération à l’aine. Casavant fait d’ailleurs un parallèle avec les débuts d’Odell Beckham fils.

«Je pense qu’il va devenir un joueur d’impact, a prédit Casavant. Il a le potentiel, en tout cas, d’être un joueur d’impact d’ici la fin de la saison pour l’attaque des Ravens, parce qu’on lance un peu plus le ballon qu’au cours des dernières années.»

«Je pense que Bateman peut avoir vraiment un rôle important, un petit peu comme quand les Giants de New York avaient repêché en première ronde Odell Beckham fils. Il avait été blessé, avait raté quelques matchs en début de saison, et lorsqu’il est arrivé, il avait vraiment été un joueur d’impact pour Eli Manning.»

Les Ravens ont rendez-vous avec les Bengals de Cincinnati (4-2) cette semaine.

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions