/news/politics
Navigation

Une course électorale en couple en Mauricie

Coup d'oeil sur cet article

Être élus et amoureux. C'est le défi que se lancent deux couples de Sainte-Thècle et de Saint-Narcisse qui se présentent aux élections municipales du 7 novembre. Mais ça ne veut pas dire qu'il n'y aura pas de désaccord au conseil s'ils sont élus ensemble.

Michel Rheault et Josée Croteau font le plongeon électoral à deux. Ils se présentent respectivement comme maire et conseillère municipale à Sainte-Thècle. 

Il s’agit d’une deuxième tentative à la mairie pour monsieur Rheault, qui avait tenté le coup en 2017. 

Mariés depuis 42 ans, les sexagénaires s'impliquent déjà bénévolement dans plusieurs causes au village, dont l’Association des riverains pour la protection du lac Croche.

«Nous siégeons ensemble sur trois conseils d’organismes et ça se passe très bien», indique Mme Croteau.

Avant la retraite, le candidat à la mairie était policier à la GRC et elle, infirmière. Établis dans ce village de la MRC de Mékinac depuis 15 ans, ils souhaitent pousser leur implication à un autre niveau.

«On s’est toujours impliqués dans la communauté et pour nous, être élu et faire bouger les choses, c’est la prochaine étape. On veut mettre notre temps à la disposition des citoyens», soutient le policier à la retraite.

Conseillers municipaux à Saint-Narcisse

À Saint-Narcisse, Alex Gignac-Rousseau et Roxane Goulet-Massicotte briguent des sièges de conseillers municipaux. Un baptême de feu pour le couple dans la mi-vingtaine. Les deux jeunes, qui font déjà du bénévolat, souhaitent apporter un vent de jeunesse au conseil municipal.

«C’est quelque chose qu’on voulait chacun de notre côté. Et quand on en a discuté ensemble, nous avions la même idée, alors on s’est lancés», révèle Mme Goulet-Massicotte.

La campagne est déjà bien entamée pour eux. Ils ont installé quelques affiches sur les poteaux du village, et Alex Gignac-Rousseau s’est même rendu à un dîner du club de l’âge d’or afin de s’adresser aux aînés et représenter le couple. 

«L’accueil des gens a été très chaleureux. Ils semblent contents de voir des jeunes s’impliquer.»

Mais qu’en est-il des chicanes potentielles? Des désaccords peuvent survenir au conseil municipal et des votes doivent être tenus. 

Les candidats veulent être rassurants concernant la ligne entre la vie personnelle et politique.

«On veut mettre l’intérêt des citoyens en premier et chacun a droit à son opinion. Et si jamais ça ne fonctionne pas, nous avons une maison de deux étages, donc on pourra régler ça le soir, Michel dort en bas et moi en haut», lance à la blague Josée Croteau.

Roxane Goulet-Massicotte abonde dans le même sens. «Même si on est un couple, nous sommes deux personnes différentes et nous avons nos propres opinions.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.