/entertainment/comedy
Navigation

Virginie Fortin annonce son deuxième spectacle solo, Mes sentiments

L’humoriste avait été bien reçue pour Du bruit dans le cosmos

Virginie Fortin Mes sentiments
Photo courtoisie, Julie Artacho Virginie Fortin

Coup d'oeil sur cet article

Après un premier solo très bien accueilli, Du bruit dans le cosmos, Virginie Fortin lancera son deuxième spectacle d’humour au printemps 2022, Mes sentiments, a appris Le Journal. « Après avoir parlé de l’espace, celui-ci parle plus du temps », mentionne l’humoriste de 35 ans. 

• À lire aussi: L’embarras du choix en humour

Virginie Fortin n’avait pas envie d’un long titre « qui donne l’impression que le spectacle est plus intéressant qu’il ne l’est » pour son deuxième one-woman show. Elle a opté pour Mes sentiments, car elle a remarqué que peu importe le spectacle d’un artiste, il va toujours parler de ses sentiments. 

« Je me rendais compte que n’importe quelle chanson pourrait s’appeler Mes sentiments, n’importe quel show ou n’importe quelle toile aussi, dit-elle. Parce que dans le fond, un artiste, oui ça crée de l’art. Mais ça crée de l’art à partir de ses sentiments. » 

C’est durant un week-end dans un chalet avec Arnaud Soly et son épouse Laurence que Virginie a eu l’idée du titre de son spectacle. « On a parlé de sentiments et ça me faisait rire de donner un titre tellement sérieux [au spectacle]. Mes sentiments, ça me rappelle Crime et Châtiment. Il y a quelque chose dans la sonorité. Ça donne l’impression que c’est plus intense que cela. J’ai l’air de me prendre bien au sérieux, mais finalement, je niaise un peu. [rires]. » 

Alors que son premier spectacle partait de l’espace pour parler de la race humaine sur Terre, sa seconde proposition parlera du temps. « Et au lieu de parler de la race humaine dans sa grande collectivité, ça parlera plus des émotions et des sentiments qu’on traverse au cours d’une vie au complet. » 

Vide existentiel 

Quand elle a commencé en humour, Virginie Fortin se faisait un point d’honneur de dire qu’elle parlait de tout, sauf d’elle. Cette fois-ci, le show sera tourné vers elle. Un résultat probablement lié à la pandémie, et au fait que « tout le monde a été pogné seul avec ses émotions et ses sentiments un bout pendant la dernière année et demie ». 

Ce spectacle aura une ambiance nostalgique, avec une touche « nihiliste existentialiste », mentionne-t-elle. « Toute l’inspiration vient de la littérature russe que j’ai lue à l’université. Le spectacle remet en question le pourquoi et le comment de la vie. Il ne parlera pas de l’existence de tous les humains sur Terre, mais plutôt de mon vide existentiel à moi ! » dit Virginie en riant.  

C’est en août dernier que l’humoriste a commencé le rodage de ce spectacle. « Au début, il fallait se [réhabituer] à faire des shows, remarque-t-elle. On n’a pas eu accès au rythme effréné auquel on a droit d’habitude en pouvant tester partout dans les comédies clubs. » 

Une pandémie peu inspirante 

Virginie Fortin en était à ses derniers milles de la tournée Du bruit dans le cosmos quand la pandémie a frappé, en mars 2020. « Je devais la finir en juin l’an dernier, dit-elle. Il me restait peut-être cinq spectacles. Mais à force de les reporter [pendant des mois], j’ai dit à mon équipe qu’on devait arrêter. On était désolés pour les gens qui voulaient venir me voir, mais il fallait passer à autre chose. » 

Comme la majorité de ses collègues, Virginie n’a pas voulu parler de la pandémie dans ce nouveau spectacle. « Tout ce qu’on a vécu dans la dernière année, ç'a été le contraire d’inspirant, remarque-t-elle. Tous les humoristes qui vont sortir un spectacle prochainement ne voudront pas que la pandémie en soit la pierre angulaire. C’est impossible. D’abord, je pense que les gens ne veulent pas nécessairement qu'on en parle. Mais après ça, il ne faut pas faire semblant que ça n’a pas existé non plus. On doit marcher sur cette fine ligne-là. » 

Avant l’arrivée de la COVID, Virginie avait déjà commencé à écrire des textes pour son prochain spectacle. « J’avais probablement déjà une bonne moitié du spectacle d’écrite, dit-elle. Mais il y a finalement plein de numéros que j’ai dû enlever. Je ne veux pas utiliser le terme « prophétique », mais il y a bien des affaires que je ne pouvais plus utiliser. Par exemple, je parlais de politesse en disant de ne pas marcher trop large sur le trottoir pour faire de la place au monde! Il y a des sujets qui ne faisaient plus aucun sens. » 

Encore une fois, l’humoriste travaille en solitaire pour ses textes et sa mise en scène. Seul Robin Kittel-Ouimet a fait la scénographie comme pour Du bruit dans le cosmos.  


Virginie Fortin fera sa rentrée montréalaise pour Mes sentiments en mars 2022. Pour toutes les dates : virginiefortin.com.

À voir aussi