/misc
Navigation

François Legault voit vert et électrique

François Legault voit vert et électrique
Photo d'archives, Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

Un Québec plus prospère, plus vert. Enfin !

François Legault voit vert et électrique, c’est la plus belle nouvelle économique et environnementale des dernières années. C’est une félicité absolue.

Québec veut sauter de pied ferme vers une économie verte et vers l’électrification des transports. Alors que nous avons une réserve inépuisable d’énergie renouvelable grâce à notre hydroélectricité qui émet zéro GES, on se réjouit d’être enfin ambitieux !

Pour cause, la balance commerciale négative du Québec est principalement liée à l’importation de pétrole, alors que plus de 50 % des émissions de gaz à effet de serre du Québec sont liées à la pollution du secteur des transports. On a le potentiel de se sortir de cette dépendance pétrolière, profitons-en.

Notons que Pauline Marois avait lancé un grand chantier électrique en 2013 avec Daniel Breton ; dossier qui a perdu de l’envergure dans les années Couillard et les suivantes, malheureusement. On a perdu presque 10 ans.

Ambitions vertes et économiques

Nous revoici sur les rails. C’est excitant d’un point de vue d’innovation et de création de richesse, car nous sommes mondialement en train de vivre une révolution planétaire à la fois des transports et de l’énergie. C’est la fin de la voiture au pétrole, il est plus que temps que nous réalisions notre avantage comparatif mondial.

Les ambitions du premier ministre de créer au Québec un pôle mondial de transport électrique, autobus, camion, train, avion, ainsi qu’un pôle mondial pour la filière batterie sont donc totalement justes et clairvoyantes.

Des mesures immédiates

Et en attendant, il n’y a clairement pas assez de propriétaires de voitures électriques au Québec. Il y a un manque important de bornes de recharge publiques à Montréal, où vivent près de 2 millions de personnes, et à quand une flotte de véhicules 100 % électriques pour les municipalités et le gouvernement ?

Le Québec doit rejoindre la Norvège, qui trône loin et seule en tête des pays qui ont réellement entrepris le virage électrique ; nous en sommes capables.

TOUTES NOS CHRONIQUES SUR LE DISCOURS D'OUVERTURE

Jamais un gouvernement n'aura eu autant de pouvoir - Mathieu Bock-Côté

Le «grand reset» Legault - Guillaume St-Pierre

Méchante facture à venir - Michel Girard

François Legault, le réformateur - Emmanuelle Latraverse

Le changement au Québec est difficile - Mario Dumont

Les grands chantiers de François Legault - Josée Legault

Les 12 travaux de Legault - Yasmine Abdelfadel

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.