/sports/jo
Navigation

Jeux olympiques: vaccination obligatoire pour les athlètes canadiens à Pékin

Jeux olympiques: vaccination obligatoire pour les athlètes canadiens à Pékin
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Comité olympique canadien (COC) a prévenu tous les membres potentiels d’Équipe Canada pour les Jeux olympiques de Pékin en février prochain qu’ils devront être entièrement vaccinés contre la COVID-19 s’ils souhaitent être sélectionnés.

Misant sur l’appui de son conseil d’administration et de la Commission des athlètes, le COC a informé, mercredi, tous les membres potentiels de sa décision par voie de courriel. 

« Nous savons que le meilleur moyen de garder en sécurité les athlètes, le personnel et les communautés où nous vivons, où nous nous entraînons et où nous participons à des compétitions est que tous les membres d’Équipe Canada soient entièrement vaccinés contre la COVID-19, a déclaré le chef de la direction et secrétaire général du COC David Shoemaker. Pour cette raison et à la suite de la récente annonce par le gouvernement fédéral que tous les voyageurs aériens devront être pleinement vaccinés à compter du 30 octobre, nous avons avisé les espoirs de qualification et les membres de l’équipe de mission des Jeux de Beijing 2022 qu’ils doivent être entièrement vaccinés pour être nommés au sein d’Équipe Canada. »

Dans ce courriel, le COC invite les athlètes et les membres de la délégation canadienne qui ont des questions ou des préoccupations à contacter le responsable médical de leur organisme national pour obtenir un soutien.

Bilan parfait à Tokyo

Le COC dit avoir présenté un bilan parfait aux Jeux de Tokyo l’été dernier en matière de cas positifs. 

« Nous sommes allés aux Jeux olympiques de Tokyo 2020 avec 840 personnes cet été et nous sommes revenus sans aucun signalement de cas positif, a indiqué Shoemaker. Nous avons le même objectif à Beijing. Une équipe entièrement vaccinée qui respecte des protocoles stricts en matière d’hygiène et de distanciation physique est la meilleure façon d’y parvenir. »

À Tokyo, la double vaccination n’était pas obligatoire, mais plus de 95 pour cent des athlètes et des membres de la délégation canadienne avaient reçu leurs deux doses.

Il y a deux semaines, les autorités chinoises par le biais du Comité international olympique (CIO) avaient confirmé que tous les participants allaient devoir composer avec une quarantaine de 21 jours s’ils n’étaient pas adéquatement protégés avant de pouvoir intégrer une bulle encore plus stricte qu’à Tokyo.

Par ailleurs, les fameux Playbooks destinés à tous les participants des Jeux de Pékin qui indiqueront en détail toutes les mesures mises en place pour assurer un environnement sécuritaire n’ont pas encore été publiés. Ça devrait se faire d’ici la fin octobre. 

À VOIR AUSSI