/news/coronavirus
Navigation

Legault souhaite la fin prochaine de la majorité des mesures sanitaires

La vaccination des jeunes mettrait un terme à plusieurs contraintes dès le début 2022

Coup d'oeil sur cet article

Le premier ministre, François Legault, croit que la grande majorité des mesures sanitaires disparaîtront dès le début de 2022. Des experts de la Santé publique l’appuient et parlent de la fin du masque et d’immunité collective. 

• À lire aussi: Vers une première dose pour les 5 à 11 ans d’ici Noël

• À lire aussi: Les quarts de jour offerts aux infirmières du public

• À lire aussi: Un avant-goût du programme électoral de François Legault en 10 points

  •   Écoutez l'entrevue de Richard Martineau avec Diane Lamarre, pharmacienne et professeure à la faculté de pharmacie de l’Université de Montréal sur QUB radio :

Québec « tourne la page sur le pire de la pandémie », a affirmé le premier ministre Legault, lors d’une mêlée de presse mercredi. Il réitère que ce sera la fin de l’urgence sanitaire après la vaccination des 5 à 11 ans. 

Photo Stevens Leblanc

« Ça veut dire la fin de la majorité des mesures », a annoncé le premier ministre. 

En début de semaine, la pharmaceutique Pfizer a demandé à Santé Canada d’approu-ver le vaccin contre la COVID-19 pour les enfants de ce groupe d’âge. 

Ainsi, les Québécois devraient retrouver, en bonne partie, une vie normale, estime le premier ministre. 

Fin du masque dans les lieux publics ? De la limite de 10 convives à la maison ? Il a refusé de se montrer plus précis. « C’est possible qu’il faille garder certaines consignes. Si c’est le cas, on ferait ça par projet de loi. »   

  • Écoutez l'analyste en politiques publiques Patrick Déry, avec Benoît Dutrizac, sur QUB radio:   

Pour l’instant, les cibles de vaccination à atteindre chez les 5 à 11 ans ne sont pas connues, tout comme les règles sanitaires qui pourraient être retirées après la crise.   

Immunité collective 

Selon l’épidémiologiste Nimâ Machouf, la vaccination des 5 à 11 ans devrait permettre l’immunité collective du Québec.  

« On ne devra pas lever toutes les mesures. Mais, localement, le lavage des mains, la distanciation, le masque, et tout ça... on pourrait s’en passer », a-t-elle dit. Plus de 75 % des personnes admissibles ont reçu deux doses du vaccin au Québec. Avec l’ajout des jeunes, elle estime qu’on atteindrait l’immunité collective.  

Elle soutient néanmoins qu’il faudra surveiller les frontières et continuer d’utiliser le passeport vaccinal, en raison du faible taux de vaccination mondiale.  

Le spécialiste en virologie, Benoit Barbeau, croit aussi « qu’à un certain point dans la pandémie, on devra presque tourner la page ». 

L’expert reste prudent et croit que le Québec ne doit pas précipiter les choses et progresser trop vite vers une fin, mur à mur, des mesures. « Le gouvernement veut être optimiste, mais on ne sait pas trop si un variant pourrait nous créer plus de soucis », a indiqué M. Barbeau.  

Plusieurs mois  

Le ministre de la Santé, Christian Dubé, s’est montré plus prudent que le PM. Il a indiqué mercredi que les mesures seront présentes encore plusieurs mois, malgré la fin de l’urgence sanitaire. 

« On a des semaines, voire des mois devant nous pour se préparer en raison du délai de la vaccination des 5-11 ans, a-t-il dit. Je pense que c’est très clair que la fin de l’urgence sanitaire, par contre, ne veut pas dire la fin des mesures sanitaires. » 

À VOIR AUSSI  

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres