/entertainment/shows
Navigation

Rita Baga: divine Créature

Impossible de résister à la douce folie de Rita Baga

ENT-Premi�re du spectacle de Rita Baga � Montr�al
Photo Agence QMI, Mario Beauregard Rita Baga dévoilait jeudi soir son tout premier spectacle, Créature, sur la scène de l’Olympia de Montréal.

Coup d'oeil sur cet article

Looks flamboyants, écrans géants, chorégraphies bien rodées, rythmes pop endiablés... Rita Baga a visiblement mis le paquet pour son premier « one-drag-show », Créature. Pas de doute possible, la drag queen a finalement trouvé le trône qu’elle mérite sous les projecteurs.

• À lire aussi: «Créature»: seule sur scène, Rita Baga vole de ses propres ailes

• À lire aussi: Dans l'univers musical de Rita Baga

L’ambiance était électrique à l’intérieur de l’Olympia plein à craquer jeudi soir. Et c’est telle une véritable Créature – vêtue d’une combinaison digne d’un film de science-fiction – que Rita Baga est apparue devant ses fans aussi enthousiastes que bruyants. 

ENT-Premi�re du spectacle de Rita Baga � Montr�al
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Au terme d’une introduction au son de Monument (collaboration entre Röyksopp et Robyn), la table était rapidement mise pour une soirée de variété comme il ne s’en fait plus. Tour à tour, les différentes facettes de Rita Baga se sont invitées sur scène pour des segments de danse, de chant, de lipsync et d’humour. 

ENT-Premi�re du spectacle de Rita Baga � Montr�al
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Des clins d’œil aux reines de la pop, à l’époque disco ou encore aux années 1980 ont permis à la « drag queen » d’emprunter la voix et les répertoires de Cher, Madonna, Adele, Rihanna et autres RuPaul. Soulignons d’ailleurs le segment dédié à Céline Dion – clin d’œil à son passage à Canada’s Drag Race l’an dernier – moment particulièrement délicieux.

  •   Écoutez la rencontre Étienne-Dutrizac avec Varda Étienne et Benoit Dutrizac sur QUB radio : 

Un peu d’humour

Quant aux séquences d’humour, elles se sont avérées somme toute sympathiques, sans être particulièrement hilarantes ou mémorables. On a souri. Mais on ne s’est pas tapé sur les cuisses, disons. 

ENT-Premi�re du spectacle de Rita Baga � Montr�al
Photo Agence QMI, Mario Beauregard

N’empêche, il est franchement difficile, voire impossible, de résister à la folie et au charme de Rita Baga. Et au terme d’une soirée de 90 minutes bien tassées, on ne peut s’empêcher d’emprunter les mots de RuPaul : Rita Baga, shantay you stay. Car la « drag queen » québécoise mérite pleinement sa place au soleil... et sur nos scènes. 


La tournée Créature s’arrêtera à la Salle Albert-Rousseau de Québec lundi et mardi.