/sports/others
Navigation

Tour du chapeau recherché au Texas

La pilote québécoise Cynthia Gauthier souhaite signer une troisième victoire

Cynthia Gauthier
Photo courtoisie À bord de son camion monstre Dalmatian Mutt, la Québécoise Cynthia Gauthier fait de véritables acrobaties.

Coup d'oeil sur cet article

Le rideau sur un important chapitre de sa jeune carrière tomberait de formidable façon, samedi. À sa dernière compétition à bord de son camion aux allures d’un dalmatien aux gigantesques roues, Cynthia Gauthier souhaite signer une troisième victoire en autant de compétitions dans le sud des États-Unis. L’objectif : un tour du chapeau texan !

Gauthier a d’abord remporté l’épreuve phare freestyle de la réputée série Monster Jam à El Paso il y a deux semaines. Elle a répété l’exploit il y a sept jours au stade des Cowboys rempli à craquer, à Dallas. 

Sameidi, elle roulera sur la terre battue du NRG Stadium de Houston, domicile des Texans. Avant d’entreprendre un nouveau chapitre au volant d’un nouveau camion, l’énergique Québécoise de 33 ans vise rien de moins que la victoire.  

Plus tôt en octobre, elle a remporté les épreuves freestyle de la série Monster Jam à El Paso et Dallas.
Photo courtoisie
Plus tôt en octobre, elle a remporté les épreuves freestyle de la série Monster Jam à El Paso et Dallas.

Et elle fera tout pour éblouir la cinquantaine de milliers de spectateurs avec sa spectaculaire manœuvre backflip qui fait à tout coup bondir la foule. Avec l’originalité de ses acrobaties et cette cascade périlleuse, elle gagne de précieux votes pour l’emporter sur ses redoutables adversaires.

« Je gagne souvent l’épreuve de freestyle, car mes moments marquants impressionnent vraiment les gens. Parmi les 12 pilotes en piste, peu osent essayer le backflip. On est seulement deux ou trois. » 

« J’ai la réputation d’une pilote qui livre son maximum dans les compétitions. Les amateurs me connaissent. Je n’ai peur de rien. Je mesure 5 pi 2 po et je “chauffe des gros trucks” en repoussant sans cesse les limites. Les gens aiment ça, car ils ne s’y attendent pas. » 

Sur le toit

Et pour cause, la semaine dernière, elle a terminé sa performance avec son fameux backflip au AT&T Stadium. Au rebond du camion, celui-ci a culbuté à nouveau. Le poids entier sur ses deux roues avant, elle a ajouté une vrille. 

Il n’en fallait pas plus pour que les 50 000 spectateurs hurlent en bondissant dans les gradins. Sur la poussée d’adrénaline du moment, Gauthier a aussitôt grimpé sur le toit de sa cabine en festoyant, les bras au ciel, sous un tonnerre d’applaudissements. Un moment d’une grande intensité qu’elle n’oubliera jamais. 

« C’était complètement débile. Je ne croyais jamais que j’aurais pu faire ça. Quand j’ai vu mon nom apparaître sur tous les écrans du stade avant ma prestation, j’étais déjà éblouie. Quand j’ai eu terminé, j’ai senti une grande fierté. »

Elle vit pour ces moments. Sans les réponses et l’énergie de la foule, elle ne pourrait réussir pareils exploits. 

Poussée d’adrénaline

« J’adore me trouver en perte de contrôle l’instant d’une fraction de seconde, la tête à l’envers. C’est plaisant, car il faut trouver un moyen de redresser le camion sans faire de dommage, a expliqué l’acrobate avec passion. C’est le gros défi. »

« Il faut flirter avec ses limites personnelles et celles du camion qui ne réagit pas toujours de la même façon selon la surface et le module, a-t-elle enchaîné. C’est ce qui explique pourquoi je me démarque. Si c’était facile, tous les pilotes essaieraient. Il faut savoir sortir de sa zone de confort. » 

Pour quitter le Texas avec un tour du chapeau, elle n’aura qu’une chance de réussir, car il s’agit d’un programme simple. 

Gauthier tentera donc le tout pour le tout afin de conclure en beauté dans un autre moment grandiose.  

Dès janvier, elle grimpera à bord du Stabilizer, son nouveau camion aux couleurs du fabricant Lucas Oil. 

Ce sera le début d’un nouveau chapitre et d’une autre grande aventure.

Sur le même sujet