/opinion/columnists
Navigation

À l’usure

drapeau québec
Photo adobe stock

Coup d'oeil sur cet article

Allons-nous organiser une fête et célébrer l’arrivée de la 9 millionième personne au Québec ? On s’approche. Au dernier compte, en juillet 2020, il y avait près de 8 600 000 Québécois et nous avions un équilibre hommes-femmes étonnant puisqu’il n’y avait que 821 de différence, à la faveur des femmes. 

Toutefois, faut l’admettre, on vieillit, les amis. La moyenne d’âge chez tous les merveilleux Québécois que nous sommes est de 42,7 ans alors qu’elle était de 25,6 ans en 1971. 

Au Québec, une personne sur cinq est âgée de 65 ans et plus. 

Mais, ça ne paraît pas. 

Il n’y a pas si longtemps, on voyait un homme de 67 ans, et on l’imaginait assis dans sa chaise berçante, inactif et près de la fin, alors que maintenant, les gens de 70 ans font du vélo, voyagent et certains se trouvent même une petite job pour le plaisir. 

Ils sont souvent les meilleurs conseillers dans les grandes quincailleries. 

L’expérience ne s’achète pas. Là où les hommes, on se fait planter royalement, c’est à l’usure. 

Êtes-vous surpris d’apprendre que 2835 Québécois sont âgés de 100 ans ou plus ? 

Seulement 544 sont des hommes. Les p’tites vieilles ne font qu’une bouchée des p’tits vieux. 

Faudra travailler là-dessus. Âgés de 85 à 99 ans, les hommes sont au nombre de 74 127 et il y a près de 60 000 de femmes de plus dans la même catégorie d’âge. Pourquoi ? 

Vous en discuterez au party du jour de l’An. 

Si on regarde l’avenir, les mâles prennent les devants très tôt dans la vie, mais c’est en cours de route qu’ils se font rattraper. 

Présentement, ou presque, les enfants de moins de 6 ans sont près d’un demi-million, mais plus nombreux de 13 000 au masculin. 

Encore là, il y a du travail à faire parce qu’au fil des années, on fait de moins en moins d’enfants. Quelle paresse ! 

Quand ils arrivent en haut de 30 ans, c’est là que les Québécois se font shifter par les Québécoises qui meurent moins ou nous, les hommes, qui partons plus tôt.

DANS LE TAS

  • Magnifique slogan vu sur un camion des chips Yum-Yum : « Nous sommes dans les patates depuis 1959. »
  • À un moment donné, on ne s’y attendra pas et tout d’un coup, bang ! Le Canadien va gagner un match.
  • De ma cousine Line Durand : « Un jour, quelqu’un va te serrer si fort, tellement fort dans ses bras, que tout 0ce qui est brisé en toi va se recoller. » Wow !
  • Le gaz est tellement cher que les voleurs de chars font du covoiturage.
  • Équation capitaliste : Non + $ = Oui.
  • Tout augmente. Les trémas sont rendus à trois petits points.
  • Quand on regarde le début de saison du Canadien, disons qu’il n’y a pas que les feuilles qui se font ramasser.

AH OUI !

Chasse à l’orignal ? Bredouille et je ne veux plus en entendre parler.