/sports/others
Navigation

Gymnastique artistique: un Québécois s’éclate aux Championnats du monde

Le Québécois William Émard, en action durant les Championnats du monde de gymnastique, à Kitakyushu, au Japon, en octobre 2021.
PHOTO COURTOISIE Le Québécois William Émard, en action durant les Championnats du monde de gymnastique, à Kitakyushu, au Japon, en octobre 2021.

Coup d'oeil sur cet article

Moins de 24 heures après avoir écrit une page d’histoire de la gymnastique canadienne en prenant le huitième rang du concours complet des Championnats du monde de Kitakyushu, au Japon, William Emard a poursuivi sur sa lancée, samedi, en se classant septième de la finale individuelle masculine aux anneaux.

• À lire aussi: Premier match local: Seattle craque pour le Kraken

La tâche n’a pas été de tout repos pour le Québécois, qui était en action pour une troisième fois cette semaine. Il a toutefois fait fi de la fatigue pour offrir une prestation à la hauteur de ses attentes et qui lui a valu un pointage de 14,533.

Le Québécois William Émard, en action durant les Championnats du monde de gymnastique, à Kitakyushu, au Japon, en octobre 2021.
AFP

«J’étais fatigué physiquement et mentalement aujourd’hui [samedi], et ç’a paru. Par contre, je savais qu’il fallait y aller quand même pour faire la meilleure performance possible, et le mental a pris le dessus. Chaque mouvement était un peu plus difficile qu’à l’habitude, mais j’ai fait une très belle routine malgré tout, avec une sortie presque parfaite», a indiqué Emard lors d’une entrevue avec Sportcom.

Qui plus est, le Lavallois est devenu le premier représentant de l’unifolié à prendre part à la finale de cette épreuve aux Mondiaux de gymnastique artistique. Un exploit qu’il n’est pas près d’oublier et qui le motive pour la suite de sa carrière.

«Mon but, c’est de profiter de chaque moment et d’avoir le plus de plaisir possible. C’est comme ça que j’ai du succès. C’est une première finale canadienne aux anneaux et, avec une meilleure gestion de l’énergie, je sais que je pourrai faire encore mieux la prochaine fois», a-t-il lancé avec confiance.

Le Chinois Xingyu Lan (15,200) a été couronné à l’issue de l’épreuve. L’Italien Marco Lodadio a quant à lui récolté 14,866 points, passant de premier réserviste à vice-champion du monde. Son compatriote Salvatore Maresca (14,833) a complété le podium.

Une autre finale individuelle

Âgé de 21 ans, William Emard conclura les deuxièmes Championnats du monde de sa carrière dimanche, en participant à la finale individuelle à la table de saut. Et même s’il concède qu’il ne s’agit pas de son épreuve de prédilection, le jeune homme conservera la même approche qui lui a permis de connaître du succès tout au long de la semaine.

«Encore une fois, je veux savourer chaque instant et je vais tout donner. On ne sait jamais ce qui peut arriver lors des finales, alors je me concentre sur moi-même pour réaliser mes deux sauts du mieux que je le peux. Tout le reste, c’est hors de mon contrôle», a-t-il conclu.