/lifestyle/psycho
Navigation

Vivre avec l’hypersensibilité

Christel Petitcollin
Photo courtoisie

Coup d'oeil sur cet article

Êtes-vous de ceux qui n’aiment pas les conversations de salon, les cocktails de bureau avec l’idée de se sentir constamment incompris, au point d’avoir le sentiment de se situer en marge du reste de la société ? Si c’est le cas, c’est que vous êtes probablement une personne hypersensible que l’on qualifie d’atypique.

Dans son récent livre, J’ai pas les codes, l’auteure, Christel Petitcollin, s’est penchée sur les personnalités atypiques. Ce sont ceux qui, notamment, pensent trop et qui se sentent incompris par rapport au reste du monde, ou encore qui ont du mal à trouver leur place dans la société. Certains peuvent même avoir tendance à s’isoler ou à tout le moins éviter les groupes ou les réunions lorsqu’ils constatent qu’ils sont différents des autres et beaucoup trop sensibles, au point d’en souffrir émotivement et psychologiquement.

« Leur cerveau ne fonctionne pas comme ceux des autres et leur hypersensibilité est différente », fait remarquer Christel Petitcollin, qui est consultante et formatrice en communication et en développement personnel depuis une trentaine d’années. 

Selon l’auteure, ce sont souvent des gens créatifs, des artistes ou encore des surdoués. Ce sont aussi ceux qui pensent trop. « Sur le plan neurologique, ces personnes ont leurs cinq sens plus développés, plus en alerte et plus ouverts que la moyenne des gens », précise-t-elle.

Pour les hypersensibles, l’une des pistes de solutions est de s’accepter comme on est. « Il faut assumer ce que l’on est et cesser de s’excuser », souligne l’auteure qui ajoute que lorsque l’on a compris et que l’on a accepté, une grande partie du travail est fait.

Étant différents, il arrive que ces gens, en plus de se sentir incompris, ne parviennent pas à comprendre les autres. « Comme ils n’ont pas les codes pour comprendre le monde qui les entoure, ils vont faire des gaffes et blesser les autres, bien malgré eux, en se mettant plusieurs personnes à dos », indique Mme Petitcollin.

Choisir son entourage

L’auteure est consciente que les hypersensibles dits atypiques ne vont pas nécessairement aimer la réalité dépeinte dans ce livre puisqu’elle ne correspond pas à leur mode de pensée. Néanmoins, plusieurs clés sont proposées aux hypersensibles pour améliorer leur qualité de vie, car tenter de changer et de s’adapter à la majorité est pratiquement voué à l’échec. Une des clés importantes, pour les hypersensibles, serait de s’entourer de personnes qui leur ressemblent. 

Ainsi en sachant s’entourer, cela sera plus facile de respecter certains codes comme la courtoisie, la politesse et l’empathie. De surcroît, la compréhension risque davantage d’être au rendez-vous.

  • Christel Petitcollin est l’auteure d’une vingtaine de livres, dont le best-seller Je pense trop.
  • Elle propose aussi des conférences, des consultations et des ateliers. On peut en apprendre davantage sur son site : christelpetitcollin.com
<b>J’ai pas les codes !</b><br />
Christel Petitcollin<br/>
Éditions Albin Michel<br/>
239 pages
Photo courtoisie
J’ai pas les codes !
Christel Petitcollin
Éditions Albin Michel
239 pages