/lifestyle/health
Navigation

Déjouer les allergies alimentaires

nutrition 1025
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

La prévalence des allergies alimentaires semble être en augmentation depuis quelques années. On estime que 6 à 8 % des enfants et 3 à 4 % des adultes souffriraient d’une allergie alimentaire. C’est lorsque l’on vit avec cette condition ou que l’un de nos proches en est atteint qu’on réalise vraiment l’ampleur du problème. S’il est difficile de faire jour après jour les lunchs des enfants vivant avec des allergies, il est aussi important de s’assurer que le milieu scolaire a pris des mesures pour que l’enfant soit protégé. Il suffit parfois d’une toute petite quantité d’allergène pour causer une réaction très grave.

Allergie ou intolérance ? 

Une allergie alimentaire est un ensemble de manifestations anormales (réactions cutanées, gastro-intestinales et respiratoires) du système immunitaire, alors que ce dernier n’est pas impliqué dans le cas d’une intolérance.

Les principaux allergènes  

Plusieurs aliments peuvent entraîner une réaction allergique, mais dix d’entre eux sont responsables de 90 % des réactions.

Les allergènes les plus fréquents sont :

  • Les arachides
  • Le lait
  • Les noix
  • Les poissons, mollusques et crustacés
  • Le soya
  • Le blé
  • Les œufs
  • Le sésame
  • La moutarde
  • Les sulfites

Si certaines allergies tendent à disparaître au cours de l’enfance, d’autres, souvent les plus sévères (noix, poissons ou arachides), persistent à vie. 

Manger des gâteaux et des biscuits fait partie des plaisirs de l’enfance. Pourtant, pour un enfant atteint d’une allergie aux œufs, au lait, aux noix ou au blé, les choix sont sérieusement limités.  

Quelques astuces pour réaliser des recettes sans allergènes 

nutrition 1025
Photo Adobe Stock

Remplacer les allergènes suivants par leurs substituts.

Œufs

Si la recette demande un seul œuf, on le remplace par un des mélanges suivants :

  • 30 ml d’eau + 2 ml de poudre à pâte ; OU
  • 15 ml d’eau bouillante + 2 ml de bicarbonate de soude ; OU
  • 1⁄2 banane écrasée

Si la recette demande deux œufs, on les remplace par :

  • 10 ml de poudre à pâte + 30 ml d’eau ; OU 
  • 30 ml d’eau bouillante et 4 ml de bicarbonate de soude

Lait

  • Boissons de soya, d’avoine ou de riz enrichies en calcium et en vitamine D si aucune allergie n’a été préalablement diagnostiquée à l’un ou l’autre de ces aliments.

Si c’est dans une recette de soupe ou de sauce, il est toujours possible de remplacer le lait par un bouillon de poulet, de bœuf ou de légumes.

Noix

  • Dans des recettes de muffins ou de gâteaux, on peut substituer les noix par des fruits frais ou séchés ou encore par des graines de citrouilles ou de tournesol. 

Blé

On remplace la farine de blé par la même quantité du mélange suivant :

  • 250 ml de fécule de maïs
  • 500 ml de farine de riz
  • 500 ml de farine de soya
  • 75 ml de fécule de pomme de terre 

Quelques suggestions de collations sans arachides 

nutrition 1025
Photo Adobe Stock

Au Québec, aucune loi n’encadre la prise en charge des enfants allergiques en milieu scolaire. La gestion des allergies varie donc selon les écoles. Si certains milieux interdisent les allergènes les plus fréquents notamment les noix et les arachides, d’autres misent plutôt sur l’éducation et la gestion de risque. 

Si le milieu interdit les noix et les arachides, voici quelques options de collations saines : 

Des fruits et légumes de saison. Varier la présentation (en brochette, en salade, frais entier ou couper en cubes, en quartiers, en boules, etc.) pour ajouter de la nouveauté. 

  • Accompagner les végétaux de trempettes à base de yogourt ou de fromage frais. 
  • Des biscuits, muffins ou autres petits gâteaux faits maison et sans traces d’arachides et de noix.
  • Des tartinades de houmous ou de tofu accompagnées de craquelins.
  • Du fromage avec des triangles de pain pita de grains entiers. 

L’Halloween pour les enfants allergiques 

nutrition 1025
Photo Adobe Stock

La fête de l’Halloween qui approche peut représenter une source de stress pour les parents dont les enfants souffrent d’allergies alimentaires. 

Mes conseils pour profiter de la fête sans risque

  • Assurez-vous que votre enfant porte son auto-injecteur d’adrénaline (EpiPen, Allerject, Emerade) sur lui en tout temps et que celui-ci soit accessible, même avec son costume.
  • Informez votre enfant qu’aucune friandise ne sera consommée sans votre accord.
  • Triez les bonbons dès le retour à la maison, rejetez les friandises qui n’ont pas d’emballage ou de liste d’ingrédients. Pour éviter que l’enfant se sente pénalisé par son allergie pendant le tri des bonbons, on peut remplacer ceux que l’on met de côté par des bonbons que l’on a achetés soi-même et que l’on sait sécuritaires ou par des petits cadeaux.
  • Recherchez les citrouilles turquoise, cette initiative fondée aux États-Unis, a rejoint le Canada en 2015. Une citrouille turquoise devant la porte indique qu’on y donne des cadeaux non alimentaires ! 

Proposez des activités ludiques en lien avec la fête, quelques idées : 

Une cueillette de citrouilles, directement dans les champs

Un atelier de peinture et de décoration de citrouille

Une soirée cinéma/pyjama/friandises permises à la maison 


Vous avez des questions concernant les allergies alimentaires ? Consultez Allergies Québec : allergiesquebec.ca