/investigations/municipal
Navigation

Candidat à sa réélection: «Avec du tape électrique et de la corde»

Facebook Yves Charlebois
Photo tirée de la page Facebook d'Yves Charlebois

Coup d'oeil sur cet article

Le maire de Saint-Ferdinand a reconnu sa culpabilité à quatre manquements en lien avec des propos déplacés qu’il a tenu à l’endroit de la directrice de la municipalité régionale de comté (MRC) de l’Érable, Myrabelle Chicoine.

• À lire aussi: Ces maires et conseillers méritent-ils encore votre confiance?

En mars dernier, lors d’une conversation téléphonique avec le préfet de la MRC, il a dit à propos de Mme Chicoine : «Attache-la avec du tape électrique et de la corde». 

Il a réitéré ses propos dans un courriel adressé à la directrice et aux maires de la MRC en écrivant: «J’ai dit à Jocelyn Bédard de l’attacher avec du tape électrique et de la corde....». Il aurait écrit la même chose aussi au directeur général de municipalité.

RÉCIDIVE

Le lendemain, il a tenu à nouveau des propos irrespectueux à l’endroit de la directrice générale dans un courriel adressé à cette dernière ainsi qu’aux maires de la MRC. 

Le maire Charlebois a démissionné du comité administratif de la MRC de l’Érable, suite à ses propos. Il a également envoyé une lettre d’excuse à la directrice générale le 21 avril. 

La Commission municipale du Québec a accepté une recommandation commune de sanction en juillet dernier, soit l’imposition d’une suspension de 25 jours, la publication de la lettre d’excuse du 21 avril 2021 et l’obligation de suivre une formation de 2 jours portant sur la communication.