/opinion/columnists
Navigation

C'est la mère de Caillou qui dirige le Québec...

C'est la mère de Caillou qui dirige le Québec...
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Voilà, c’est officiel.

C’est Doris, la mère de Caillou, qui dirige le Québec !

Vous ne connaissez pas la maman de Caillou ?

C’est la bonasserie incarnée.

Caillou est en colère et vide le contenu d’une poche de farine sur le tapis du salon ?

Sa maman va secouer la tête et lui dire, d’une voix douce : « Oh, Caillou ! »

Le p’tit criss a beau faire les pires mauvais coups, Doris (qui porte des salopettes orange comme si elle vendait des barbes à papa dans un cirque) ne le punit jamais.

  • Écoutez la rencontre Dutrizac-Martineau sur QUB Radio:

ON RECULE !

François Legault fait la même chose avec la vaccination obligatoire des travailleurs de la santé.

La date butoir a d’abord été fixée au 15 octobre. 

Si vous travaillez dans le milieu de la santé et que vous n’êtes pas vacciné le 15 octobre, vous perdrez non seulement votre job, mais aussi votre droit de pratiquer.

Pas de farce. On est sérieux, là. 

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Que s’est-il passé ? 

Les syndicats de la santé ont fait la baboune, les antivax ont dit qu’ils préféraient perdre leur emploi plutôt que se faire vacciner, et le ministre Dubé a été obligé de reculer. 

« On va repousser ça au 15 novembre, alors. Mais si vous n’êtes pas vaccinés le 15 novembre, je vous le dis, on va sévir ! Regardez-nous dans les yeux : on est sérieux ! »

Résultat : les antivax sont toujours aussi crinqués, le système de santé est toujours aussi fragile, et François Legault songe de nouveau à repousser la date pour certaines régions et certains secteurs. 

« Caillou, je t’ai dit de ne pas jouer avec des allumettes ! Caillou, éteins ton allumette tout de suite ! Caillou, peux-tu éteindre le feu dans les rideaux ? Je te le dis, Caillou, si tu n’éteins pas le feu qui a pris dans le sofa, maman va se fâcher ! Ça y est, le salon au complet est en train de flamber ! Oh, Caillou ! »

C’ÉTAIT PRÉVISIBLE

À quoi ça sert de menacer de sévir si on ne sévit jamais ?

Je comprends que monsieur Legault est pris par les bijoux de famille et qu’il ne veut pas se retrouver avec des bris de service, gracieuseté des travailleurs de la santé antivax.

Il est obligé de reculer une seconde fois.

Mais enfin... Tout ça n’était pas prévisible ?

Les travailleurs de la santé récalcitrants ont été clairs, le 15 octobre dernier : ils préfèrent se retrouver sur la paille plutôt que se faire vacciner. 

Pourquoi ça serait différent un mois plus tard ?

Messieurs Legault et Dubé pensaient vraiment que ces coucous changeraient d’idée ?

Vous avez plus de chances de me voir vendre de l’huile de Saint-Joseph et des porte-clés à l’effigie du frère André à la boutique de l’Oratoire que de croiser ces crinqués dans un centre de vaccination !

VERS LE 15 DÉCEMBRE ?

Alors, la prochaine date butoir sera quand ? Le 15 décembre ?

Et s’ils refusent, on fait quoi ?

Est-ce que ça va être la même chose avec la loi 21 ? Ou la loi 96 ?

On va faire les gros yeux, on va menacer de punir les récalcitrants, et quand les gens ne respecteront pas la loi, on va les regarder et on va dire : « Oh, Caillou » ?