/news/politics
Navigation

Conseil des ministres: Joly nommée aux Affaires étrangères, Guilbeault à l'Environnement

Coup d'oeil sur cet article

Deux années après son arrivée à Ottawa, Steven Guilbeault deviendra finalement ministre de l’Environnement et du Changement climatique, a confirmé Justin Trudeau mardi matin lors de l’assermentation du nouveau Conseil des ministres.

• À lire aussi: Un cabinet qui «pose un risque pour l’unité nationale», selon O’Toole

• À lire aussi: Trudeau prépare sa deuxième participation à la COP26

De son côté, Mélanie Joly reçoit une importante promotion en devenant la nouvelle ministre des Affaires étrangères, le poste plus haut placé de la diplomatie canadienne. Elle prend la place de l’ancien astronaute Marc Garneau, qui est éjecté du conseil des ministres.

AFP

Un à un, les ministres réunis à Rideau Hall ont prêté serment auprès de la nouvelle gouverneure générale Mary Simon, après une cérémonie protocolaire initiée par une gardienne de la nation algonquine, Claudette Commanda.

Justin Trudeau et Sophie Grégoire Trudeau
AFP
Justin Trudeau et Sophie Grégoire Trudeau

Le nouveau cabinet du gouvernement libéral contient d’autres surprises. Les Québécois y joueront un rôle de premier plan, car même si le nombre de ministres québécois reste fixé à 10, ceux-ci ont hérité de rôles centraux.         

  • Écoutez la rencontre Foisy-Robitaille avec Philippe-Vincent Foisy, Antoine Robitaille et Benoit Dutrizac sur QUB Radio:   

Ainsi, 26,3% des ministres sont Québécois. En incluant le premier ministre Justin Trudeau, le pourcentage de Québécois au cabinet grimpe à 28 %.

La parité entre les hommes et les femmes au cabinet, idée chère à Justin Trudeau, est aussi atteinte, avec 19 femmes et 19 hommes, pour un total de 38 ministres.

Plusieurs changements notables

Le lieutenant du Québec Pablo Rodriguez reprendra les fonctions laissées par Steven Guilbeault au Patrimoine canadien. Il se chargera entre autres de faire aboutir la réforme de la Loi sur la radiodiffusion, qui avait été amorcée sous M. Guilbeault.

CAPTURES TVA/ AGENCE QMI

Jean-Yves Duclos, qui occupait le poste de président du Conseil du Trésor, a été muté au ministère de la Santé, en remplacement de Patty Hajdu, qui devient ministre des Services aux Autochtones. Mona Fortier, originaire d’Ottawa, reprend le flambeau du Trésor.

AFP

Marc Miller, ami de longue date du premier ministre Trudeau, passe du ministère des Services aux Autochtones à celui des relations Couronne-Autochtones, en remplacement de Carolyn Bennett, dont le travail était vivement critiqué.

CAPTURES TVA/ AGENCE QMI

David Lametti, élu dans LaSalle–Émard–Verdun, à Montréal, demeure ministre de la Justice. Il avait remplacé Jody Wilson-Raybould lors de son départ en 2019.

AFP

Plombé par sa gestion des allégations d’inconduites sexuelles au sein des Forces armées, Harjit Sajjan perd son poste de ministre de la Défense, à la faveur de Anita Anand, qui occupait le rôle de ministre de l’Approvisionnement, ou, selon l’expression propre à Justin Trudeau, «ministre des vaccins».

Harjit Sajjan perd son poste de ministre de la Défense.
Photo d'archives AFP
Harjit Sajjan perd son poste de ministre de la Défense.

La nouvelle venue Pascale St-Onge, qui l’a emporté avec 197 voix sur son opposante bloquiste après un dépouillement judiciaire dans Brome-Missisquoi, se voit attribuer le ministère des Sports, ainsi que celui de l’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec.

CAPTURES TVA/ AGENCE QMI

L’Acadien Dominic LeBlanc reste ministre des Affaires intergouvernementales, mais reçoit aussi le portefeuille de l’Infrastructure et des Collectivités, un ministère d’importance au sein du cabinet.

Aucun changement du côté de François-Philippe Champagne, qui reste ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie.

AFP

Le ministre des Langues officielles échoit à Ginette Petitpas Taylor, une Acadienne du Nouveau-Brunswick. Le dossier relevait de Mélanie Joly.

Jonathan Wilkinson était le ministre responsable de l’Environnement. Puisque Steven Guilbeault le remplace, M. Wilkinson dirigera le ministère des Ressources naturelles, un poste connexe.

L’important ministère de la Sécurité publique revient à Marco Mendicino, lui qui était à la tête du ministère de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté. Bill Blair, ancien ministre de la Sécurité publique, devient président du Conseil privé. Le Néo-Écossais Sean Fraser reprendra le flambeau de l’Immigration.       

  • Écoutez la rencontre des analystes politiques Elsie Lefebvre et Marc-André Leclerc sur QUB radio   

À VOIR AUSSI...