/auto/news
Navigation

Accidents de la route: Tesla épinglé pour son autopilote dangereux

Coup d'oeil sur cet article

Le fabricant de voitures Tesla a reçu une mise en garde du bureau américain responsable de la sécurité des transports en raison d’accidents survenus en mode pilote automatique.

• À lire aussi: Elon Musk gagne 36 milliards de dollars... en une seule journée

• À lire aussi: Tesla a valu brièvement plus de 1000 milliards de dollars à Wall Street

La technologie avance et une nouvelle question se pose, celle de la responsabilité d’un accident impliquant une voiture en mode pilote automatique. Qui du constructeur automobile, de la personne au volant ou encore du concepteur du logiciel doit payer pour une collision?

«Notre système d’assurance au Québec fonctionne bien depuis une quarantaine d’années, sur le principe que ce sont des humains en chair et en os qui conduisent le véhicule et qui prennent des décisions», a réagi Patrick Déry, surintendant de l’encadrement de la solvabilité à l’AMF, en ondes sur LCN.

Aujourd’hui au Québec, la responsabilité incombe au conducteur du véhicule, quel que soit le mode de pilotage.

«L’autorité veut prendre une position proactive pour poser les questions qu’on amène dans notre document. On veut trouver la façon de faire rentrer un carré dans un cercle», a-t-il poursuivi.

Cyberattaque

Les véhicules de demain seront sûrement tournés vers plus de technologie, ce qui ouvre également des questionnements dans le cas de cyberattaques des logiciels du véhicule.

«On pose des questions aussi sur les aspects informatiques dans notre document. Qui serait responsable d’une collision ou d’un accident qui serait causé par une cyberattaque d’un véhicule?», a conclu M. Déry.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.