/news/society
Navigation

Élections municipales: les jeunes parents établissent les priorités pour leur mairie

Élections municipales: les jeunes parents établissent les priorités pour leur mairie
DANIEL THERRIEN/L'ÉCHO DE LAVAL/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les attentes des familles ayant des enfants en bas âge sont grandes à l’égard des municipalités qui s’apprêtent à renouveler leur administration à l’occasion des élections municipales.  

C’est du moins ce que révèlent les résultats d’un sondage de la firme Leger pour le compte de l’Observatoire des tout-petits (OTP) rendus publics jeudi. 

Selon le coup de sonde réalisé du 2 février au 15 mars 2021 auprès de 1001 répondants, deux tiers des parents québécois affirment que leur municipalité ne fait pas assez pour favoriser le bien-être et le développement des enfants de moins de 5 ans. 

Pour remédier à la situation, les parents ont identifié trois priorités sur lesquelles devraient se pencher les municipalités. Il s’agit de l’accès à des parcs sécuritaires (59 %), des services de garde de qualité (56 %) et un soutien aux organismes communautaires (49 %). 

Quelque 61 $ des répondants sont d’avis que leur municipalité n’en fait pas assez favoriser l’accès à des logements abordables et de qualité. 

Les municipalités ont un rôle à jouer pour réduire les inégalités sociales engendrées par la crise sanitaire, croit une grande majorité de parents québécois (79 %). 

À ce propos, ils sont 62 % à considérer la maltraitance ou la négligence envers les enfants comme une urgence à prendre en charge par les municipalités, alors que 48 % d’entre eux affirment que la précarité financière des familles devrait constituer une priorité pour les mairies.  

L’OTP cite l’exemple de Montréal-Nord, où un projet de 200 logements sociaux avec un CPE de 80 places a vu la transformation d’espaces de stationnement en potagers et en îlots de fraîcheur avec la mise en place d’un marché public saisonnier.