/sports/hockey
Navigation

Elizabeth Mantha rêve des Olympiques... et de la LNH

Americans vs Rocket
Photo Martin Chevalier

Coup d'oeil sur cet article

Jeune femme occupée par son emploi dans le monde bouillant des services d’urgence, ses études à la maîtrise en gestion des milieux d’urgence et son métier d’arbitre, Elizabeth Mantha ne chôme surtout pas. Elle trouve même du temps pour rêver aux Olympiques et à la LNH.

• À lire aussi: Un grand pas pour Elizabeth Mantha

• À lire aussi: «C’est son moment»

• À lire aussi: Anthony Mantha encouragera sa sœur... à distance

Les Jeux représentent un vieux rêve, qui est plus vivant que jamais. 

Danemark et Allemagne

Cette semaine, elle s’envolera vers Copenhague, capitale du Danemark, afin de participer au camp des officielles de la Fédération internationale de hockey sur glace (FIHG). La dernière étape vers Pékin. 

Des tests physiques et des examens théoriques sur la réglementation internationale l’attendent. Après quoi, elle sera expédiée en Allemagne afin de mettre le tout en application lors de matchs de qualification des divisions plus faibles de la FIHG. 

Depuis que la LNH a démontré son intérêt à accueillir les femmes dans son univers, comme la NFL et la NBA l’ont fait, Mantha sait que le hockey international n’est plus une finalité. Elle peut viser encore plus haut. 

« Ça fait des années que je travaille pour les Jeux de Pékin qui auront lieu en février. Pour une officielle, il n’y avait rien d’autre par la suite. C’était le summum. Rien n’est encore assuré, mais cette expérience de la Ligue américaine vient s’ajouter aux autres expériences. »

Championnat du monde

Il y a deux mois, elle a officié des rencontres du Championnat mondial de hockey féminin à Calgary. Elle avait d’ailleurs arbitré la demi-finale opposant les États-Unis à la Finlande. 

Lors de ce voyage automnal en Europe, elle veut évidemment briller afin de pouvoir vivre son plus grand rêve. 

Ouvert aux femmes

Ce serait une excellente carte de visite dans son curriculum vitae à présenter un jour au vice-président et directeur des officiels de la LNH. 

Présentement installé dans cette chaise, Stephen Walkom a démontré l’ouverture du circuit Bettman à accueillir bientôt des femmes.


Elizabeth Mantha fait partie de la première cohorte d’officielles. Elles sont 10 femmes cette saison à faire leurs débuts dans la Ligue américaine de hockey.

À voir aussi...