/sports/hockey
Navigation

LHJMQ: les Sags s’inclinent en fusillade face aux Tigres

Les Sags ont eu de la difficulté à résoudre le mystère Nikolas Hurtubise, que Yanick Jean a qualifié de «meilleur gardien de la ligue».
Photo Agence QMI, Roger Gagnon Les Sags ont eu de la difficulté à résoudre le mystère Nikolas Hurtubise, que Yanick Jean a qualifié de «meilleur gardien de la ligue».

Coup d'oeil sur cet article

Les Saguenéens de Chicoutimi se sont inclinés par la marque de 3-2 en tirs de barrage aux dépens des Tigres de Victoriaville, vendredi soir, au Centre Georges-Vézina. Les Sags ont ainsi subi un quatrième revers d’affilée.

• À lire aussi: Troisième défaite de suite pour l’Océanic de Rimouski

• À lire aussi: Le Drakkar remporte un festival offensif contre le Titan

« On a eu énormément de chances de marquer, que ce soit en avantage numérique ou à 5 contre 5. Il fallait trouver un moyen de compter contre un bon gardien de but. [...] On aurait pu, en deuxième période, être plus incisifs au filet et être beaucoup plus présents », a déclaré l’entraineur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, après la rencontre.

Ce sont les Tigres qui ont ouvert le pointage en première. Pierre-Olivier Roy a transporté la rondelle d’un bout à l’autre de la patinoire pour venir loger le disque juste au-dessus de l’épaule du gardien recrue Jérémy Louchard.

Au deuxième tiers, les hommes de Yanick Jean ont été en contrôle de la mise au jeu initiale à la sirène de fin de période. Après s’être butés à un Nikolas Hurtubise en très grande forme, les Bleuets ont égalisé le pointage.

C’est le capitaine Michaël Pellerin qui a délivré son équipe avec moins de 30 secondes à jouer avant l’entracte. Les deux formations sont finalement retraitées aux vestiaires sur une marque nulle de 1 à 1.

Malgré une domination des locaux, ce sont les Tigres qui ont baptisé le troisième tiers, en prenant l’avance 2-1 dans cet affrontement. Il ne fallait pas pour autant compter Yanick Jean et sa troupe pour battus. Tristan Pelletier s’est occupé d’envoyer les deux équipes en prolongation.

Les tirs de barrage ont finalement été nécessaires à Chicoutimi. La séance s’est déroulée à sens unique. Pour les Sags, Félix Lafrance et Matej Kaslik ont tous deux échoué leur tentative, alors que les deux tireurs pour les Tigres ont trompé la vigilance du gardien saguenéen.

Une défensive solide

« On a donné cinq ou six occasions de marquer dans le match. À un moment donné, tu ne peux pas en donner zéro non plus. Ils ont eu 8-9 lancers en deux périodes. Ils avaient trois chances de marquer après deux périodes », a expliqué Yanick Jean.

En fait, les Bleus ont accordé aux Tigres un maigre total de 18 lancers dans ce duel. Leurs prouesses défensives n’auront cependant pas suffi pour venir à bout de Victoriaville.

Les Saguenéens seront de retour sur la glace du Centre Georges-Vézina samedi 16h, alors que le Titan d’Acadie-Bathurst sera en ville.

À voir aussi

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.