/weekend
Navigation

Dans l'univers musical de Patrick Groulx

Portrait_Montage
Sébastien Dorion

Coup d'oeil sur cet article

La pandémie aura été bénéfique pour Patrick Groulx car le confinement l’a poussé à dépoussiérer sa guitare et sortir son gros ampli Marshall.

Bien sûr, la vie comique continue avec bien des représentations à venir pour son one-man-show Groulx, interrompu un certain mois de mars 2020. 

À LIRE AUSSI : Dans l'univers musical de Matthieu Pepper

La radio le tient aussi très occupé depuis qu’il anime Le fun est dans le retour à CKOI FM. On peut aussi le voir à la barre de l’émission Dans ma tête, de retour sur la plateforme Vrai.

Et la musique dans tout ça? Après avoir mis en ligne une Petite chanson de confinement l’an dernier, Patrick Groulx a convaincu ses comparses des Bas Blancs d’enregistrer un album complet, Besoin de rien. Ce dernier opus est d’ailleurs en nomination dans la catégorie «album country de l’année» au prochain gala de l’ADISQ. 

Sans la pandémie, est-ce que les Bas blancs auraient ressorti un album?

Non. Mais c'était dans mes plans de faire un 3e album. Au début de la pandémie, j'ai passé plus de temps avec mes enfants. Après ça, je me suis dit que je pourrais me remettre à la musique. J’ai ressorti mes instruments, les amplificateurs. C’était la première fois que je sortais mon gros Marshall dans le salon. Je vais te dire une affaire, ça te déplace un toupet! 

Tout a commencé avec Petite chanson de confinement. Finalement, j'ai eu au-dessus de 1000000 de vues. Je me suis rappelé de la force de la musique. 

Est-ce que tu te souviens de ce que tu écoutais pendant que tu écrivais l’album?

Il y a un gars que j'aime bien qui s'appelle Billy Strings. Je suis aussi tombé dans du vieux bluegrass comme Del McCoury, Bill Monroe, Ralph Stanley

Quel artiste fait l’unanimité chez les Bas Blancs?

On est vraiment des fans de Hank Williams III, le petit-fils de Hank Williams. Je suis même allé le voir en show en Caroline du Nord. Je suis allé le voir avec mon père. 

Est-ce que ça a été difficile de te faire accepter par le milieu de la musique étant donné que tu es humoriste?

Je pense que oui. En 2006, les humoristes se faisaient critiquer pour tout. Tu n’avais pas le droit d’être autre chose qu’un humoriste. Il y avait de plus en plus d'humoristes qui jouaient des rôles dans des séries télévisées, au cinéma. Mais il n’y en avait pas tant que ça qui avaient fait de la musique. Je pense que je l’ai fait pour les bonnes raisons. 

C’est quoi la première chanson que tu as apprise à la guitare?

Mon père m'a appris la guitare quand j'étais très jeune. Il jouait les tounes des Ventures. La plus populaire c’est Wipe-Out... Il faisait aussi Pipeline, Walk Don’t Run. Walk Don’t Run, c’est la première toune que mon père m'a montrée. 

Mais je me souviens que la première toune qu'on a jouée à l’école en 5e année. Notre prof nous avait fait jouer L’oranger de Nana Mouskouri. (Chantant) «Une orange se balance sur un oranger...» 

À part les Ventures, qu’est-ce que ton père écoutait comme musique?

Mon père est un fan fini d’Elvis. Aussi, quand j’ai vu Hank Williams III, il y avait en première partie Lucky Tubb. C’est le petit neveu d’Ernest Tubb. Mon père m'a fait découvrir la musique country avec des chanteurs comme Johnny Cash mais aussi Ernest Tubb. Il chantait Walking The Floor Over You. Il y avait Merle Haggard aussi. 

C’était surtout du country?

Mon père m'a aussi fait découvrir Men At Work. Quand on faisait le ménage du garage, il mettait tout le temps la même cassette de Men At Work. 

Tu as commencé à composer à l’adolescence. Qu’est-ce que tu écoutais à ce moment-là?

J’habitais à Ottawa durant mon adolescence. J’avais besoin de m’affirmer comme francophone et découvrir la musique québécoise. J’ai découvert plein d’affaires: Gilles Vigneault, Félix Leclerc, Robert Charlebois, Jean-Pierre Ferland, Paul Piché

J’écoutais aussi Plume Latraverse, Offenbach, Jean Leloup. Mais s’il y a un band qui a influencé la musique des Bas blancs, c'est Vilain pingouin

Est-ce qu’il y a un album que tu as possédé dans plus d’un format(vinyle, cassette, CD)?

Slippery When Wet de Bon Jovi. (Rires) Cet album-là je l’avais acheté en vinyle. Plus tard je l’ai acheté en CD... Et je l’ai eu en cassette il me semble. Aussi, mon père avait un album de Randy Travis et j'ai acheté la cassette. 

C’est quoi ta toune fétiche au karaoké?

Ça finit souvent avec des tounes de Johnny Cash parce que je suis capable d’avoir une voix qui est basse. Puis quand je suis ben ben saoul, c’est du Céline Dion! (Rires) 

Tes enfants sont ados. Est-ce qu’il y a des groupes que vous aimez tous les trois?

On écoute beaucoup de rap. Dans le char, on écoute du Jay-Z, du Kanye, Notorious B.I.G., Run DMC. Aussi Nicki Minaj, Kendrick. Beaucoup de rap québécois aussi: Fouki, Brown Family, Dead Obies, Alaclair Ensemble, KNLO

Quel chanteur t'a donné le goût de faire de la musique sur scène?

Je vais répéter mais je te dirais Vilain pingouin. Pis Paul Piché aussi. J’ai trippé solide sur ses premiers albums. Je suis aussi un grand fan de Richard Desjardins. Il a une des plus belles voix au monde. 

De quel artiste aimerais-tu faire la première partie avec les Bas Blancs?

Je rêverais de faire une tournée avec un band bluegrass, The SteelDrivers. C’était le band de Chris Stapleton, le chanteur country très populaire maintenant. 

Vous pouvez ses activités sur la page Facebook de Patrick Groulx.

Écoutez sa liste de lecture.

VOUS AIMEREZ AUSSI :   

Dans l'univers musical de Korine Côté

Dans l’univers musical d’EMAN

17 choses que vous ne saviez (peut-être) pas pour les 75 ans de Plume Latraverse