/entertainment/music
Navigation

Pink Floyd explore et ouvre ses horizons

Meddle
Photo courtoisie L’album Meddle de Pink Floyd a 50 ans.

Coup d'oeil sur cet article

Le 30 octobre 1971, Pink Floyd confirmait, avec l’album Meddle, qu’il était pour devenir un groupe important dans le monde de la musique. Les 24 minutes de la pièce Echoes ont propulsé la formation britannique vers les sommets.

• À lire aussi: L’épreuve du temps du Black Album

David Gilmour, Nick Mason, Roger Waters et Rick Wright avaient fait belle impression avec l’album Atom Heart Mother. Le quatuor, reconnu pour ses courtes pièces psychédéliques, venait d’entreprendre un virage vers des pièces plus longues et exploratrices. 

Meddle, qui vient d’avoir 50 ans, fait partie des nombreux albums incontournables qui ont été lancés durant l’année 1971.

La lourdeur de One of These Days, qui ouvre l’album, A Pillow of Winds, les chants des fans de soccer de l’équipe de Liverpool sur Fearless, la légèreté de San Tropez et les aboiements d’un chien sur Seamus attirent aussi l’attention.

Pour la création de cet album studio, le quatuor explore sans avoir d’idée précise en tête. Rapidement, les musiciens constatent que les huit pistes de la console d’enregistrement des studios Abbey Road à Londres ne répondent pas à leurs attentes. 

Une note de piano

Gilmour, Mason, Waters et Wright décident d’aller poursuivre les sessions d’enregistrements au Studio AIR à Londres. Le studio est plus petit, mais il est le premier à être muni d’une console 16 pistes.

Le quatuor cherche et semble aller nulle part. Les séances de travail débutent en début d’après-midi et se terminent tôt le matin.

Le son d’une note de piano, passant dans un amplificateur Leslie, utilisé pour les orgues Hammond, deviendra la source d’inspiration à l’origine de la pièce Echoes

Ce son, qui s’apparente au sonar d’un sous-marin, jumelé à la guitare vaporeuse de David Gilmour, lancera la formation dans la composition de cette pièce devenue un classique. 

Meddle grimpera jusqu’à la troisième place du palmarès d’albums au Royaume-Uni. Aux États-Unis, la situation est différente. Capitol Records a des réserves sur le futur de cette formation qui favorise les longs mouvements musicaux aux succès radiophoniques. Il y a peu de publicité entourant la parution de cet opus et Meddle ne monte pas plus haut que la 70e position. 

« Meddle était le premier album, depuis A Saucerful of Secrets, sur lequel on a travaillé en groupe. C’est relaxe, détendu et Echoes, je crois, a bien traversé le temps », a raconté le batteur Nick Mason dans le livre Inside Out.

Avec Meddle, Pink Floyd entre dans une tout autre dimension et deviendra un des plus grands groupes de rock progressif de la planète. Et les albums Dark Side of The Moon, Wish You Were Here, Animal et The Wall, lancés par la suite, obtiendront tous des statuts de classique.

À VOIR AUSSI...