/news/society
Navigation

Sondage Léger: quels sont les jeux de société favoris des Québécois?

Coup d'oeil sur cet article

Chaque semaine, Le Journal, en collaboration avec la firme Léger, dévoile un coup de sonde sur une variété de sujets qui vous touchent de près ou de loin. Notre baromètre mesure ainsi ce qui vous fait vibrer ou sourciller en tant que Québécoise et Québécois, jeune et moins jeune, francophone, anglophone ou allophone, à Montréal ou en région.

• À lire aussi: Des jeux de société pour des soirées hantées

Quels sont vos jeux de société préférés ?  

1. Monopoly : 22%

Photo Adobe Stock

2. Scrabble : 20 %

Photo Adobe Stock

3. Casse-tête : 18 %

Photo Adobe Stock

4. Uno : 17 %

Photo Adobe Stock

5. Mots croisés : 14 %

Photo Adobe Stock

6. Skip-Bo : 13 %

7. Sudoku : 12 %

8. Jeux d’échecs : 11 %

9. Yum : 8 %

10. Backgammon : 7 %

11. Mille bornes : 7 %

12. Bataille navale (Battleship) : 7 %

13. L’osti d’jeu : 6 %

14. Clue : 6 %

15. Yahtzee : 6 %

16. Jeux de dames : 5 %

17. Risk : 5 %

18. Scattergories : 4 %

19. Trivial Pursuit (Quelques arpents de pièges) : 4 %

20. Dominos : 4 %

21. Loups-garous : 4 %

22. Catan : 3 %

23. Jour de paye : 3 %

24. Blokus : 3 %

25. Mastermind : 2 % 


Méthodologie

Un sondage web a été réalisé du 23 au 25 octobre 2021 auprès de 1004 Québécois(es), âgé(e)s de 18 ans ou plus et pouvant s’exprimer en français ou en anglais. À l’aide des données de Statistique Canada, les résultats ont été pondérés selon le sexe, l’âge, la langue maternelle, la région, le niveau d’éducation ainsi que la présence d’enfants dans le ménage afin de rendre l’échantillon représentatif de l’ensemble de la population à l’étude. À titre comparatif, la marge d’erreur maximale pour un échantillon de 1004 répondants est de + ou - 3,1 %, et ce, 19 fois sur 20.


  • Philippe Léger, Le Journal de Montréal   

Le constat 

Les classiques règnent encore. Monopoly est au sommet du baromètre, suivi par le Scrabble, les casse-têtes, UNO et les mots croisés. Hormis le Monopoly, ce sont tous des jeux assez simples. Mais qu’apprécions-nous le plus de ces jeux, le jeu en tant que tel ou l’ambiance ? Existe-t-il un remède plus efficace aux maux de la vie qu’une tablée réunie autour d’un jeu le temps de quelques heures ?

La surprise  

Notre genre peut définir notre appréciation des jeux de société. Les hommes préfèrent systématiquement les jeux de guerre et de compétition, comme le Monopoly, les échecs, Risk et Catan. Les femmes, de leur côté, affectionnent davantage les jeux de patience et de réflexion, tels que le Scrabble, les casse-têtes et Mastermind.

La déception  

Deux seuls jeux présents au baromètre auraient été créés au Québec. L’osti d’jeu par le Randolph Pub et Trivial Pursuit, qui aurait été créé par deux journalistes de la Gazette après une soirée arrosée. Et 100 millions d’exemplaires vendus plus tard, il convient de dire qu’il sort parfois du bon de ces soirées tardives !

AU QUÉBEC, ON PASSE À GO !   

  • Sophie Durocher, Le Journal de Montréal   

Alors comme ça, le jeu préféré des Québécois, c’est le Monopoly ? Attendez un instant... Dans la « vraie vie », on a de la difficulté à se loger à prix abordable, la préoccupation principale des citadins est d’avoir un toit sur la tête qui ne leur coûte pas un bras, il y a une flambée des prix des maisons, mais... pour se changer les idées, on joue à un jeu où le gagnant est celui qui acquiert le plus possible de terrains, maisons ou hôtels, et qui s’en met plein les poches en nous chargeant des loyers exorbitants ?

La moitié du monde en arrache, les pauvres se sont appauvris pendant la pandémie, Elon Musk a fait 36 G$ en une seule journée, mais nous, on se « détend » en jouant à un jeu qui fait l’apologie du capitalisme sauvage ?

Ben coudonc, on s’amuse comme on peut !

Mais il y a une grande différence entre le Monopoly et la vraie vie : dans le jeu de société, tout le monde reçoit le même montant au début de la partie et c’est à chacun de le faire fructifier. Dans la « vraie vie », il y en a qui viennent au monde avec un gros paquet et d’autres qui n’ont même pas une carte « Passez go, réclamez 200 $ ».

Ironique Scrabble

Je suis surprise que Trivial Pursuit, qui a bercé ma jeunesse, ne soit pas plus populaire que ça en 2021, mais c’est sûrement parce qu’on s’est tannés des petits Jo-Connaissant qui avaient toujours toutes les bonnes réponses.

Mais avouez que c’est ironique que ce soit le Scrabble qui est le deuxième jeu le plus populaire dans le cœur des Québécois. Au rythme où on interdit les mots, il n’y aura bientôt plus de lettres qu’on aura le droit de placer sur le jeu de Scrabble !


Faites la différence.

Les résultats de ce sondage vous font réagir ? Envoyez-nous vos lettres d’opinion pour participer à la discussion à l’adresse suivante : faitesladifference@quebecormedia.com

Vous aimeriez vous aussi répondre à des sondages?

Inscrivez-vous à LEO, le panel de Léger : https://bit.ly/3raMw62

À VOIR AUSSI 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.