/sports/soccer/cf-montreal
Navigation

Le président du CF Montréal quitte ses fonctions

Le président du onze montréalais a en surpris plusieurs avec cette décision

Gilmore
Photo d’archives Kevin Gilmore n’avait pas fait que des heureux en dévoilant un nouveau nom et un nouveau logo, le 14 janvier dernier.

Coup d'oeil sur cet article

Coup de tonnerre chez le CF Montréal, qui a annoncé mardir après-midi le départ de son président et chef de la direction, Kevin Gilmore. Les recherches pour le remplacer sont en cours.

• À lire aussi: CF Montréal: contrôler son destin pour participer aux séries

• À lire aussi: Situation lourde en défensive

Selon un communiqué émis en milieu d’après-midi, il s’agit d’une décision mutuelle qui est en vigueur immédiatement. Elle survient à un bien mauvais moment, puisque le club joue sa survie avec deux matchs cette semaine, dont un ce soir contre le Dynamo de Houston.

Gilmore, qui était en poste depuis le 22 janvier 2019, agira comme consultant auprès de l’organisation sur certains dossiers spéciaux jusqu’à la fin de la saison.

Il part dans la tourmente, car de nombreux partisans réclamaient son départ. Les Ultras, qui ont été évincés du Stade Saputo il y a deux mois, ont d’ailleurs manifesté leur satisfaction sur Twitter en lui souhaitant « bon débarras ».

Ni Gilmore ni le propriétaire Joey Saputo ne se sont adressés aux médias mardi. Saputo ne veut pas créer de distraction pour l’équipe, nous a-t-on dit.

Impopulaire

Arrivé avec l’intention de mettre le club sur la carte sportive mondiale, Gilmore a plutôt pris des décisions qui se sont avérées extrêmement impopulaires.

Au début de l’année, les amateurs ont appris avec stupéfaction que l’Impact de Montréal devenait le Club de foot de Montréal.

Les partisans ont été nombreux à décrier le nouveau nom en plus de tourner au ridicule le nouveau logo illustrant un flocon de neige.

Le conflit entre le club et les fans couvait depuis plusieurs mois, mais la marmite a débordé quand l’organisation a annoncé, le 8 septembre, que la section partisane derrière le but ouest serait fermée pour une période indéfinie.

Il s’agit de la section 132 où l’on trouve des centaines d’amateurs regroupés dans l’Association des supporteurs (ASUPMTL). Les Ultras étant les plus connus du lot.

La frustration des partisans s’est alors transportée sur les réseaux sociaux où le mot-clic #GilmoreOut est devenu tendance auprès d’une certaine frange de fans plus véhéments.

Cet acharnement affectait d’ailleurs Kevin Gilmore qui en a déjà fait mention.

Climat de travail

Il semblerait que le climat de travail n’était pas facile dans les bureaux du club.

Le Journal a contacté plusieurs anciens employés qui sont partis dans la dernière année et la plupart n’ont pas voulu commenter la situation.

L’un d’entre eux, qui a accepté de parler sous le couvert de l’anonymat, nous a toutefois éclairés sur l’ambiance de travail. 

La « façon de faire a causé le départ de plusieurs employés », dit-il.

À voir aussi