/news/health
Navigation

Malgré un réseau au ralenti, plus de 200 médecins ont empoché au moins un million $

Cinq ont même encaissé plus de deux millions $ malgré la pandémie qui leur a donné moins de travail

x
Photo d’archives Pas moins de 57 ophtalmologistes ont empoché plus d’un million de dollars l’an dernier. Trois d’entre eux ont même dépassé le cap des 2 M$.

Coup d'oeil sur cet article

Même si le réseau de la santé roulait très au ralenti l’an dernier en raison de la pandémie, 203 médecins ont réussi à empocher au moins un million de dollars.

• À lire aussi: Les gériatres mis de côté au début de la pandémie

• À lire aussi: Les médecins et la population favorables à l’aide médicale à mourir

Le médecin le mieux payé au Québec a gagné 2 178 177 $ en 2020, selon les données de la Régie de l’assurance-maladie du Québec (RAMQ). Au total, on dénombre 203 médecins millionnaires l’an dernier, soit moins que lors des trois années précédentes. 

Cette diminution s’explique en partie par la baisse des activités dans le réseau de la santé depuis mars 2020, avec la pandémie de COVID-19. 

Notamment, les blocs opératoires fonctionnaient au minimum pour permettre de soigner les patients les plus malades. 

Malgré cela, cinq médecins spécialistes, dont trois ophtalmologistes, ont encaissé plus de 2 M$ en revenus. L’an dernier, 10 médecins avaient franchi cette barre. 

« Ce sont des chiffres qui passent mal dans l’opinion publique », croit le Dr Vincent Oliva, président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ).

Grogne chez les médecins 

« C’est énormément d’argent, réagit Roxane Borgès Da Silva, professeure spécialisée en gestion et en politique de santé à l’Université de Montréal. Il y a une distorsion dans les échelles salariales suivant les types d’emploi, clairement. Il faut revoir toute la rémunération des médecins », croit-elle. 

Pas moins de 57 ophtalmologistes, ces médecins qui opèrent entre autres pour les cataractes, ont été millionnaires en 2020. D’ailleurs, beaucoup d’hôpitaux ont payé pour envoyer leurs patients dans des cliniques privées pour réduire les listes d’attente. 

Certains spécialistes (ophtalmologistes, chirurgiens généraux) ont donc beaucoup travaillé en 2020. 

À la FMSQ, on ajoute que ces hauts revenus suscitent de la « grogne » à l’interne, et que la direction se penche sur le sujet, notamment parce que cela soulève des questions sur la qualité des soins.

« Les médecins sont conscients de ça, c’est un irritant pas juste pour le public, dit le Dr Oliva. (...) Il y a une volonté de regarder ça. »

Revoir les tarifs

À l’Institut de la pertinence des actes médicaux (IPAM), on répond que la rémunération pour le traitement des cataractes n’a pas été revue jusqu’ici.

« Ça ne veut pas dire que ça n’arrivera pas », précise Jean-François Foisy, le directeur général. 

D’autres analyses sont aussi en cours au niveau de la radiologie. Or, il ajoute que toute diminution tarifaire pour un acte précis nécessite l’approbation de la FMSQ. 

D’ici 2023, l’IPAM doit récupérer 240 millions $ en réduisant les montants de certains actes médicaux.  

Du côté des médecins de famille, 22 professionnels ont franchi le cap du million, soit trois de plus que l’an dernier. L’omnipraticien le mieux rémunéré a empoché 1,8 million $. 

À noter que les médecins doivent déduire environ 30 % de leur revenu en dépenses de bureau ou d’équipement.  

On compte 22 410 médecins au Québec. 12 896 sont des spécialistes.


Les plus hauts revenus en 2020  

  • Ophtalmologiste : 2 178 177 $  
  • Ophtalmologiste : 2 158 775 $  
  • Chirurgien général : 2 121 350 $  
  • Ophtalmologiste : 2 083 938 $  
  • Médecin interne : 2 016 842 $   

Médecins millionnaires par année  

  • 2020 : 203  
  • 2019 : 278  
  • 2018 : 276  
  • 2017 : 238  
  • 2016 : 195   

Les millionnaires par spécialité en 2020  

  • Ophtalmologistes : 57  
  • Radiologistes : 48  
  • Cardiologues : 25  
  • Omnipraticiens : 22  
  • Chirurgiens généraux : 11  
  • Autres spécialités : 40   

Source : RAMQ 

À voir aussi    

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.