/entertainment/tv
Navigation

Chanteurs masqués: un succès espéré, mais pas inattendu

Chanteurs masqués뒠
Photo courtoisie, TVA Les cinq juges enquêteurs Stéphane Rousseau, Sam Breton, Véronic DiCaire, Marc Dupré et Anouk Meunier, accompagnés de l’animateur Guillaume Lemay-Thivierge.

Coup d'oeil sur cet article

Repris dans 44 pays à travers le monde, il y avait de fortes chances que le populaire concept sud-coréen de Chanteurs masqués (The masked Singer) soit un succès au Québec. La flamboyante émission a non seulement des cotes d’écoute spectaculaires, elle est aussi arrivée au moment parfait où les Québécois avaient grand besoin d’être à nouveau rassemblés.

Le but du jeu est simple : deviner quelle personnalité – pouvant provenir de tous horizons – est costumée pour interpréter une chanson sur scène. 

Pour aider les gens à la maison, un panel de juges enquêteurs formé de Sam Breton, Véronic DiCaire, Marc Dupré, Stéphane Rousseau et Anouk Meunier analyse la prestation des mascottes et tente de découvrir l’identité de la vedette. 

Un des costumes de l’émission Chanteurs masqués.
Photo courtoisie, TVA
Un des costumes de l’émission Chanteurs masqués.

Chaque semaine, un des participants éliminés doit se démasquer, le grand gagnant étant le dernier chanteur masqué.

« C’est tellement emballant comme émission, c’était fait sur mesure pour moi, lance la juge Anouk Meunier. Ça regroupe tous les éléments que j’aime d’une bonne grosse émission de variétés. C’est rassembleur, il y a du spectacle, de la musique, de l’émotion, de la surprise, c’est grandiose en plus ! C’est une belle fierté ! »

Et les téléspectateurs sont au rendez-vous.Ils sont maintenant près de 1,9 million à regarder l’émission du dimanche soir. Mieux, Chanteurs masqués a dominé le classement hebdomadaire de la semaine du 18 octobre, devant le populaire District 31.

La juge Véronic DiCaire n’est pas étonnée de ce succès.

« Ça nous rejoint comme Québécois et c’est sympathique, explique-t-elle. Si on regarde les résultats à travers le monde, ça a fait beaucoup de cotes d’écoute, mais ça a eu aussi beaucoup d’impact pour une émission. On espérait que ça marche et que les gens aimeraient cela, mais détrôner District 31, c’est quelque chose ! »

inattendu ?

Si la saison 2 de Chanteurs masqués n’est pas encore confirmée (mais cela regarde bien, murmure-t-on à l’interne), l’équipe derrière l’émission menée par Guillaume Lemay-Thivierge profite pleinement de son succès.

« Je savais que ce concept était le fun, mais je me disais : soit les gens embarquent, soit ils n’embarquent pas, poursuit Anouk Meunier qui croit que chaque juge-enquêteur apporte sa couleur à l’émission. Ce que je trouve le plus beau à voir, c’est qu’il y a beaucoup de familles qui regardent cela ensemble. C’est très rassembleur, je suis ravie de voir que le public est aussi emballé que nous. »

Les deux juges-enquêteuses ne retirent que du bonheur de leur participation à cette émission bonbon faisant un bien immense aux artistes comme aux spectateurs après une période pandémique.

« On a besoin d’être divertis, de voir de la paillette, de la couleur, de voir quelque chose de vibrant et de vivant, ça fait du bien à l’âme, ajoute Anouk Meunier qui a spécialement été renversée par la prestation de Lise Watier. Les numéros sont tous plus époustouflants les uns que les autres, les chorégraphies, les acrobaties, les prouesses vocales, les arrangements musicaux et les mises en scène de fou chaque fois me surprennent. »


Chanteurs masqués les dimanches à 18 h 30 à TVA et TVA+

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.