/news/politics
Navigation

Saint-Bruno : un futur complexe sportif divise les candidats à la mairie

Saint-Bruno : un futur complexe sportif divise les candidats à la mairie
MATHIEU STE-MARIE/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

Un nouveau complexe sportif est attendu avec impatience par les citoyens de Saint-Bruno-de-Montarville qui n’ont plus accès à une piscine publique intérieure dans leur ville. Or, les trois candidats à la mairie ne s’entendent pas sur l’emplacement ni sur la vocation de ce futur bâtiment. 

Pour Isabelle Bérubé, du parti Ensemble Saint-Bruno, cette infrastructure sportive doit être construite au cœur de la ville, soit sur le site de l’École secondaire Mont-Bruno. «Il faut mettre les infrastructures qui servent aux citoyens près du citoyen. De plus, cela permettra de dynamiser notre économie locale puisqu’il y a plusieurs commerces à proximité», a-t-elle mentionné lors d’un débat des chefs tenu en octobre.

De son côté, André Besner, du Parti Équilibre, rêve de voir cette structure s’ériger en bordure de la route 116, pas très loin de l’autoroute 30. Mais surtout, il veut en faire un complexe régional en partenariat avec les villes de Saint-Basile-le-Grand et de Carignan. «Nous pourrions avoir un complexe plus grand avec des services beaucoup plus variés», affirme-t-il, ajoutant que l’aide financière du gouvernement serait plus importante.

Pour sa part, Ludovic Grisé Farand, de l’Équipe Citoyens d’abord, veut tenir un référendum sur le sujet dans les six premiers mois de son mandat. Le candidat à la mairie donnera le choix aux Montarvillois entre quatre emplacements, dont l’École secondaire du Mont-Saint-Bruno et le parc Marie-Victorin.

Selon une étude de faisabilité publiée en 2019, ce centre multisport couterait environ 47 millions $ et comprendrait notamment une piscine, un gymnase, plusieurs salles polyvalentes, une salle d’entraînement et des vestiaires pour les équipes de football.

Malgré leurs divergences d’opinions, les trois candidats s’entendent pour réaliser le projet rapidement. «Actuellement, la piscine est fermée et nos citoyens doivent aller à Boucherville ou à Sainte-Julie pour se baigner. C’est assez gênant pour une ville comme Saint-Bruno», termine M. Farand.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.