/news/politics
Navigation

Projet Montréal restera à la tête de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

Projet Montréal restera à la tête de l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve
Dominick Gravel/Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Le parti de Valérie Plante Projet Montréal a réussi à rester à la tête de l'arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve: Pierre Lessard-Blais a été réélu à la mairie. 

• À lire aussi: Projet Montréal à la tête de Villeray

• À lire aussi: Un ancien bloquiste de 34 ans élu à Repentigny

• À lire aussi: Tous les développements des élections municipales

Le maire sortant Pierre Lessard-Blais, du parti de Valérie Plante, remportait 51,5% des votes au moment d’écrire ces lignes un peu avant minuit.   

«On savait que ça ne serait pas nécessairement facile», a soutenu M. Lessard-Blais, qui se dit «très content» et «très fier» du travail de son équipe.   

Selon lui, la «campagne sans faille de la mairesse [Valérie Plante]», le travail de terrain et la «sincérité dans [leur] engagement» ont mené à cette victoire.   

Lors de son prochain mandat, M. Lessard-Blais souhaite que Hochelaga soit «un arrondissement exemplaire et innovant» dans la transition écologique. «C'est la principale raison pour laquelle je me suis représenté», a-t-il admis.   

Ensemble Montréal, le parti de Denis Coderre, avait pourtant misé gros en présentant la candidate Karine Boivin-Roy, qui récoltait environ 40% du suffrage à la même heure.    

Depuis 2018, elle était leader de l’Opposition officielle au Conseil municipal, en plus d’avoir été conseillère dans l’arrondissement durant les huit dernières années.     

Mme Boivin-Roy avait multiplié les stratégies offensives tout au long de la campagne pour tenter de reprendre l’arrondissement, notamment en soutenant des citoyens qui souhaitaient qu’un refuge pour itinérants cesse d’en héberger, et d’autres qui voulait qu’une piste cyclable soit retirée.   

La comédienne et porte-parole du regroupement Les Courageuses, Patricia Tulasne, qui se présentait aussi à la tête de l’arrondissement pour Mouvement Montréal, n’a pas pesé lourd, en ne récoltant que 6,3% du scrutin.     

Mme Tulasne avait elle-même sollicité le parti Ralliement pour Montréal pour être candidate, mais sa campagne était passée sous le radar avec la fusion des deux partis. Jusqu’au jour des élections, sa candidature n’était pas affichée sur le site web du parti dirigé par Balarama Holness.    

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.