/news/politics
Navigation

Sue Montgomery battue à plate couture dans Côte-des-Neiges

GEN-SUE-MONTGOMERY
Photo d'archives, Agence QMI

Coup d'oeil sur cet article

Les citoyens de Côte-des-Neiges—Notre-Dame-de-Grâce ont désavoué la mairesse d’arrondissement sortante, Sue Montgomery, qui a subi un important revers en récoltant seulement 9,2% des voix. Lionel Perez d’Ensemble Montréal lui a ravi son siège. 

• À lire aussi: Valérie Plante défait Denis Coderre et est réélue mairesse de Montréal

• À lire aussi: Tous les développements des élections municipales

M. Perez, qui avait été chef de l’opposition officielle durant les quatre dernières années, avait obtenu 39,3% des votes un peu avant 23h. La nouvelle recrue de Projet Montréal, Gracia Kasoki Katahwa, a quant à elle récolté 36,3% du suffrage.  

Sue Montgomery, qui a fondé son propre parti Courage – Équipe Sue Montgomery après son expulsion de Projet Montréal, est arrivée quatrième dans la course, alors qu’elle avait eu 47,58% des votes aux dernières élections.  

Au local de campagne de M. Perez, l’ambiance était douce-amère: les supporters sur place célébraient l’élection du candidat, tout en déplorant la défaite de Denis Coderre.  

Avant de briguer le poste de maire d’arrondissement, M. Perez a occupé pendant 12 ans les fonctions de conseiller municipal. Il occupait aussi les fonctions de chef intérimaire d’Ensemble Montréal depuis 2017, jusqu’au retour de Denis Coderre.  

Trois autres candidats convoitaient le poste, soit Matthew Kerr (Mouvement Montréal), Alexander Montagano (Équipe CDN – NDG) et Neal Mukherjee (Action Montréal). 

Ras-le-bol des citoyens 

Durant la campagne, les candidats à la mairie de l’arrondissement affirmaient que les citoyens en avaient ras le bol de la saga judiciaire entourant la mairesse sortante Sue Montgomery, ce qui s’est reflété lors du vote.  

Le dernier mandat de Mme Montgomery a été difficile. Élue sous la bannière de Projet Montréal, elle a été expulsée du parti quand elle a refusé de congédier sa directrice de cabinet, qu’un rapport accusait de harcèlement envers deux employés de la Ville. La Cour lui a ensuite donné raison dans une affaire contre la Ville, et une autre affaire est en cours concernant des manquements déontologiques.  

Elle n’avait pas donné suite à nos demandes d’entrevues, mais avait affirmé il y a quelques semaines qu’elle ne croyait pas que la saga lui nuirait.  

Ses adversaires n’étaient pas d’accord. «C’est très simple : les citoyens s’attendent à ce que leurs élus mettent en priorité les services, les investissements [...] plutôt que des croisades personnelles», indique Lionel Perez, candidat pour Ensemble Montréal. 

Même son de cloche chez Gracia Kasoki Katahwa, de Projet Montréal, qui affirmait que les citoyens préféreraient que les élus mettent plutôt l’accent sur le logement, les transports collectifs et le soutien aux entrepreneurs locaux.  

«On a perdu du temps dans les deux dernières années. Il faut arrêter de perdre du temps et se mettre à travailler pour tout le monde», avait-t-elle dit. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.