/news/politics
Navigation

Une première femme à la tête de Granby

Une première femme à la tête de Granby
Capture d'écran Facebook

Coup d'oeil sur cet article

Les citoyens de Granby ont élu une femme à la mairie pour la première fois de l’histoire de la ville. 

• À lire aussi: [EN DIRECT] Suivez tous les développements des élections municipales

• À lire aussi: Catherine Fournier nommée mairesse de Longueuil

La candidate et ex-conseillère municipale Julie Bourdon a pris la relève de Pascal Bonin, qui ne se représentait pas après deux mandats consécutifs à la tête de la municipalité de près de 70 000 habitants.

Mme Bourdon obtenait, vers 21 h 30, environ 65 % des voix, contre 19 % pour Michel Duchesneau et 14 % pour Jocelyn Dupuis.

Julie Bourdon a fait campagne sur les thèmes de l’économie et de l’emploi. La nouvelle mairesse s’est notamment engagée à geler le compte de taxe des citoyens et des commerçants pour la prochaine année en plus de faciliter l’accès aux logements par l’instauration d’un fonds pour encourager l’ajout de logements abordables. L’accès au logement apparait particulièrement problématique à Granby, où le taux d’inoccupation des loyers locatifs frôle 0 %.

Parmi ses autres engagements, Julie Bourdon compte protéger 30 % des milieux naturels de la ville tout en réduisant les émissions de gaz à effet de serre de la ville. La nouvelle mairesse souhaite y arriver, entre autres, par l’amélioration de l’offre de transport en commun et en dotant la municipalité d’une flotte de véhicules pleinement électriques.

La course à la mairie de la ville des Cantons-de-l’Est a été âprement disputée lors de cette campagne électorale. Quatre candidats se faisaient la lutte. L’ex-maire, de 1993 à 2000, Michel Duchesneau, tentait un retour à la tête de la municipalité après 20 ans à l’écart de la vie politique. Les promesses du candidat défait de réduire le taux de taxation des citoyens et de mettre en place un plan d’accès à la propriété pour les jeunes familles n’auront pas suffi à séduire l’électorat.

En plus de Michel Duchesneau, l’ex-conseiller municipal, Jocelyn Dupuis, et un nouveau venu en politique municipale, Jaouad El Kaabi, tentaient également de convaincre les électeurs.

En plus des quatre candidats au poste de maire, 28 personnes se disputaient celui de conseiller dans l’un ou l’autre des dix districts que compte la municipalité.

À VOIR AUSSI

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.