/news/coronavirus
Navigation

À quand les pilules contre la COVID-19 au Canada?

Coup d'oeil sur cet article

Le Canada travaille sur un plan de traitement qui pourrait donner accès à des médicaments qui éviteraient le développement des formes graves de la COVID-19, un outil qui pourrait aider la santé physique et économique des Canadiens.

• À lire aussi: 531 nouveaux cas et quatre décès de plus au Québec

• À lire aussi: Des tests de dépistage bientôt offerts en pharmacie

«D’abord, il y a une politique nationale qui a été lancée par le gouvernement fédéral qui a permis de faire des pas de géant dans les dernières semaines, et dans les derniers mois, pour positionner l’industrie pharmaceutique comme étant très importante pour le Canada», explique Karl Blackburn, président et chef de la direction du Conseil du patronat du Québec, en entrevue à l’émission À vos affaires

Il reste maintenant aux dirigeants du pays «à bâtir un écosystème». 

«J’ai pu discuter à plusieurs occasions avec le ministre Champagne concernant le plan de traitement que pouvait adopter le Canada avec différentes compagnies, dont Merck et Pfizer», affirme M. Blackburn. 

Pour ce dernier, ce plan de traitement permettrait, une fois les pilules homologuées, de minimiser les impacts économiques, car les gens seraient de retour plus rapidement au travail après avoir contracté la COVID-19. 

L’entreprise Merck a annoncé, au début du mois d’octobre, la création de son médicament sous forme de pilule, le molnupiravir. Pfizer a fait la même annonce vendredi, présentant le paxlovid.

«Il faut comprendre que la pilule, en fait, c’est une thérapie. Il faut avoir été en contact avec le virus avant de subir le traitement avec la pilule. La pilule va empêcher le virus de se propager chez l’individu. On réduit ainsi la sévérité des symptômes», rapporte Luc Gagnon, vice-président, Sciences et vaccins, chez Nexelis. 

Toutefois, ce dernier soutient que la prise de comprimés ne peut pas remplacer la vaccination. 

«Il faut comprendre que le médicament, la pilule, n’est pris qu’à titre de thérapie et non pas à titre préventif. Donc la vaccination est toujours de mise de manière à protéger l’entièreté de la population», dit-il. 

À VOIR AUSSI    

Situation au Québec

En date du

Cas confirmés

Total

Décès

Total

Vaccins administrés

Total 84 837+ 9 264

Tests effectués

Total 5 195 725+ 35 114

Hospitalisations

Total

Soins intensifs

Total

Voir tous les chiffres