/finance/business
Navigation

Contrats publics: Fitzgibbon rencontre des dirigeants de Tesla

Quebec
Photo Stevens LeBlanc Pierre Fitzgibbon, Ministre de l’Économie

Coup d'oeil sur cet article

Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a eu une nouvelle rencontre avec des dirigeants du géant américain Tesla il y a quelques semaines.

• À lire aussi: Des lobbyistes ont l’œil sur les 5 G$ de Legault

« Le ministre a rencontré des dirigeants de Tesla lors de sa mission en Californie au mois d’octobre. Il a été question de la place du Québec dans la chaîne d’approvisionnement de Tesla », a confirmé Mathieu St-Amand, attaché de presse au cabinet du ministre de l’Économie et de l’Innovation.

Il y a trois ans, Le Journal avait souligné que Québec avait eu des discussions avec le géant Tesla pour le convaincre d’investir dans sa filière batterie à 2 milliards de dollars.

Quelque 25 000 emplois, dont 12 000 liés aux mines, avec des salaires autour de 120 000 $, des revenus de 5,3 milliards de dollars... la filière batterie pourrait rapporter gros au Québec, selon l’étude de McKinsey, commandée par Investissement Québec.

Discussions avancées

Pour Stéphane Pascalon, président du Club Tesla Québec, la nouvelle du ministre discutant avec la société d’Elon Musk est bon signe.

« Il y a déjà des fournisseurs de Tesla au Québec, comme Verbom à Sherbrooke. Est-ce que l’on pourrait devenir l’une des sources d’approvisionnement de Tesla ? » se demande-t-il.

Selon une source gouvernementale, les discussions entre Tesla et Québec ont avancé ces derniers mois. Le déménagement de Nemaska Lithium à Bécancour piquerait la curiosité du géant américain.

Rappelons que du lithium de l’Abitibi devrait se retrouver dans les Tesla après que deux firmes australiennes eurent conclu un accord pour vendre la matière première à l’entreprise.


Au pays, Tesla a 1200 employés, deux usines de fabrication, 1200 superchargeurs et trois centres de recherche et développement.

À voir aussi