/sports/opinion/columnists
Navigation

CF Montréal : une performance à l’image de la saison

Wilfried Nancy
Photo Agence QMI, Dominick Gravel Wilfried Nancy

Coup d'oeil sur cet article

Ainsi, le CF Montréal ne participera pas aux éliminatoires de la MLS en raison d’une défaite de 2 à 0 contre l’Orlando City SC, dimanche, à son dernier match de la saison 2021. Les hommes de Wilfried Nancy ont tout de même offert une bonne performance générale, mais ils l’ont laissé échapper en fin de rencontre. Voilà une situation qui pourrait tout de même très bien résumer la saison en entier de l’équipe.

• À lire aussi: CF Montréal: quatre joueurs en sélection nationale

• À lire aussi: Des matchs que le CF Montréal regrette amèrement

Ce match pourrait servir de bilan de saison au CF Montréal. La première demie a été généralement dominée par le onze montréalais. La formation a remporté plus souvent les duels et a défendu avec un contrôle certain et une belle assurance. 

De plus, elle a très bien contenu le dangereux attaquant Daryl Dike, qui n’est pas un client facile en raison de sa puissance et de sa stature.

Du côté offensif, le CF Montréal a sans contredit eu de grandes chances d’ouvrir le pointage et ainsi de se donner une avance. Mais le club n’a pas été en mesure de convertir sa belle prestance en avantage au pointage après la demie initiale. Peut-être que le stress d’un match nul a commencé à envahir les joueurs.

La seconde demie n’a pas été au même niveau, à l’image de la saison en général. Les hommes de Nancy ont connu un bon début, mais pas nécessairement une bonne fin. L’énergie n’était plus la même. Si tu accordes deux buts en seconde demie et que tu ne répliques pas, c’est évident, tu perdras le match. 

Le CF Montréal n’a pas été en mesure de créer les mêmes occasions que lors des 45 premières minutes. L’offensive était au ralenti et, au bout du compte, c’est ça, la vraie raison de cette défaite.

Chances ratées et reprise vidéo

Le jeune attaquant Sunusi Ibrahim a encore une fois obtenu une autre grande chance de marquer ; le genre de chance qu’il est plus facile de réussir que de rater, un peu comme il en a eu dernièrement. 

Et puis, il y a eu Joaquin Torres, qui, avec ses qualités offensives, aurait pu en faire beaucoup plus pour contribuer au pointage final.

Et il y a eu la reprise vidéo. Pour ceux qui ont regardé le match à la télévision, ce n’était pas clair du tout que Romell Quioto était en position de hors-jeu et le tout a donné droit à une situation et une décision très contestables.

Et puis, étant donné que le duel était très serré, je ne comprends pas pourquoi l’officiel de la rencontre n’a pas regardé la reprise. C’était une action importante dans un match crucial. Pourquoi les arbitres responsables de la reprise vidéo n’ont-ils pas demandé à l’officiel de la rencontre de jeter un œil aux images ? Cela allait de soi, il me semble.

Efficacité offensive d’Orlando

Bref, si tu n’es pas capable de profiter des occasions et de tirer avantage de la performance générale de l’équipe, particulièrement en première mi-temps, les chances de l’emporter sont plutôt minces. 

Orlando était là pour la même raison que le CF Montréal. C’est-à-dire gagner et s’assurer d’une place en éliminatoires. La motivation des deux équipes était au même niveau, car les deux formations avaient absolument besoin d’un résultat positif.

L’efficacité offensive d’Orlando aura finalement fait pencher la balance en sa faveur.

Et malheureusement pour le CF Montréal, les joueurs n’en ont tout simplement pas fait assez.